Danser en petite culotte !

Blog girly à moustaches


25 Commentaires

Nuage frais ayurvédique – Mousse nettoyante visage – Test AZ : Amla/Sidr

Quoi de mieux qu’une mousse pour se nettoyer le visage? C’est doux, frais, je crois que je me réveille réellement au moment où je me lave le visage. D’où l’importance du produit avec lequel je me nettoie le visage! J’ai partagé avec vous il y a quelques temps une infusion ayurvédique aux multiples propriétés, parfaite pour les peaux sensibles à imperfections, histoire de convenir à l’ensemble du foyer DPC. J’ai également partagé avec vous encore plus récemment une recette de base, celle du Nuage de mousse de sucre. Je suis partie de cette formule pour formuler une recette simple aux effets proches de celle de ma mousse favorite du commerce. Bien trop chère quand on sait cosméter, et bien inaccessible depuis que je ne vis plus en France (chez les DPC, on l’aime tellement qu’à chaque voyage outre-Manche, on revient avec 6 bouteilles dans nos bagages!)…

Nuage frais ayurvédique

Nuage frais ayurvédiqueIngrédients pour 150g

67% soit 100.5g d’Infusion Amla/Sidr (tonique, nettoyante, astringente, purifiante, anti-âge, apaisante)
12% soit 18g de decyl glucoside (tensioactif moussant doux)
5% soit 7.5g de gel d’aloe vera (purifiant, apaisant, nutritif)
5% soit 7.5g de miel de Manuka (purifiant, apaisant, viscosant)
5% soit 7.5g de glycérine végétale (humectant)
5% soit 7.5g d’urée (hydratant)
1% soit 1.5g de Cosgard (conservateur)

Protocole

Nettoyez-stérilisez-désinfectez plan de travail-matériel-contenant-mains. Comme l’urée se dissout parfois mal, je commence par la peser d’abord, et ajoute chaque ingrédient par dessus en mélangeant bien. De cette façon, elle se dissout sans problème chez moi. Vérifiez le pH (le decyl glucoside est assez basique), l’idéal serait un pH assez acide (5.5-6). Personnellement, je l’ai atteint avec cette formule sans le modifier.

Résultats

Alors d’abord, attendez-vous à un produit pas très glamour. La couleur verte de l’infusion n’aide pas ^^ Ensuite, j’ai tout de suite testé la mousse et ai été d’abord un peu déçue, un aperçu ici des deux :

20131104-053053.jpg

En revanche, dès le lendemain, la mousse obtenue est celle dont la photo est au début de l’article. Vous imaginez bien que je n’aurais pas partagé une mousse avec ce résultat ^^ Fraîche, très douce, épaisse mais pas trop. Quant aux effets, on est tombés amoureux de la formule. On en a déjà utilisé 450ml… Elle laisse la peau toute douce, ma peau sensible ne tiraille même

pas, et les imperfections de M. DPC ont détesté :p

En bref, plus que testée et approuvée!

Publicités


38 Commentaires

Gamme LaNageuse – Masque cocoon ultra-hydratant – Test Fée AZ : Cire No3 & Fleur de Vanille

Je vous en avais parlé ici avec ce masque, j’adore nager. Mes cheveux, un peu moins.

En plus, suite à une période très mouvementée et donc sans cosmétique HM, je me suis retrouvée à réutiliser des produits du commerce. Et bien c’était pas brillant. Même de très bons produits m’ont donné une sensation de « faux doux » et d’alourdissement. Bref, mes cheveux n’étaient pas contents du tout (ma peau non plus d’ailleurs, mais ça ce sera pour un autre post : j’ai plein de projets à partager avec vous!).

Maintenant que j’ai à nouveau du temps, je m’y remets en douceur. J’ai commencé par l’un de mes produits capillaires préférés : le masque. Je souhaitais changer d’émulsifiant, après quelques années à jouer avec le couple MF/VE et quelques-unes avec l’Olivem 1000. Aroma-Zone m’a gentiment permis de tester la Cire No3. Je l’explorerai et la décortiquerai plus en avant dans un autre post 😉
Pour l’avoir déjà manipulée avant cette formule, je savais qu’elle me permettrait exactement la texture que je souhaitais avoir pour ce masque, donc même si elle n’est pas proposée pour des produits cheveux, c’est elle que j’ai choisie. Bon, pas par hasard tout de même, elle contient du glycéryl stéarate (VE), que les cheveux adorent (ils aiment bien l’acide stéarique de façon générale, et le glycéryl stéarate en est un dérivé) et a des vertus adoucissantes pour la peau qui m’ont impressionnée et que j’ai voulu tester sur les cheveux.

Pour la nouvelle année, ils ont eu la gentillesse de m’offrir une fragrance : Fleur de vanille! Tout à fait mon genre de parfum, une douce odeur de vanille un peu sucrée, une odeur cotonneuse (oui oui, chez moi, on trouve des odeurs et des chansons cotonneuses), parfaite pour les soins tout doux, cocooning… J’imaginerais bien un autre nuage de crème, mais blanc, avec cette fragrance… Bref, je m’emporte! Mais comme vous le voyez, j’ai eu un coup de coeur pour cette fragrance!

Le cahier des charges était assez simple : réparer, hydrater, protéger mes cheveux du chlore et de mes colorations. Bien sûr, à lui seul, il ne suffit pas, je teste actuellement un shampooing, et l’après shampoing ne devrait pas tarder (quand je vous disais que j’ai une foultitude de projets à vous faire partager!) 🙂
Pour le remplir : des protéines, filmogènes, des émollients nourrissants et réparateurs (mais en petite quantité : mon cheveu est plus déshydraté qu’asséché), des agents humectants, hydratants et réparateurs, et de la Fleur de vanille pour sniffer mes cheveux toute la journée comme une addict haha!

J’y ai ajouté mes actifs préférés, l’heure était grave et donc ce n’était pas le moment pour des expérimentations, il fallait de l’efficace, du sûr! Vous y  retrouverez donc ma Poudre de yaourt adorée et un petit trésor qui nous vient d’Outre-Atlantique : les Protéines de jojoba (elles aussi auront bientôt un post juste pour elles!). Pour le reste, je vous laisse découvrir…

Masque cocoon ultra-hydratant

HAAAAAAAAN Cette texture!!

Ingrédients pour 100g

Phase huileuse – 20%
7% soit 7g de Caprylis (bon émollient basique non gras)
4% soit 4g de Coco silicone (émollient, toucher silicone-like, conditionneur, meilleure pénétration des actifs)
3% soit 3g de Cire No3 (émulsifiant)
3% soit 3g d’Alcool cétylique (co-émulsifiant, prévient la déshydratation)
1% soit 1g d’Huile de coco (nourrissant, fortifiant)
1% soit 1g de Beurre de karité (réparateur, nourrissant, protecteur)
1% soit 1g de Concentré de Phytostérols (réparateur, protecteur, nourrissant, apaisant)

Phase Aqueuse – 61%
59% soit 59g d’Eau minérale
2% soit 2g de Poudre de yaourt (hydratant, nutritif, embellissant, brillance)

Phase d’Ajouts – 19%
5% soit 5g de Glycérine (humectant)
4% soit 4g d’Urée (hydratant intense)
2% soit 2g de miel de Manuka (purifiant, hydratant, apaisant…)
2% soit 2g de Protéines de jojoba (humectant, conditionneur, réparateur, brillance)
2% soit 2g de Protéines de soie (hydratant, conditionneur, embellissement)
2% soit 2g de Provitamine B5 (fortifiant, embellissant, apaisant)
1.2% soit 1.2g de Fragrance Fleur de Vanille (parfum)
0.6% soit 0.6g de Cosgard (conservateur)
0.2% soit 0.2g de Vitamine E (antioxydant)

Protocole

Nettoyez-stérilisez-désinfectez mains-contenants-matériel-plan de travail.
Faites chauffer séparément au bain-marie la phase huileuse, la phase aqueuse et le pot de Concentré de phytostérols (ce dernier fond à 80C).
AVANT l’émulsion, ajoutez les phytostérols à la phase huileuse et l’urée à la phase aqueuse.
Fouettez jusqu’à température ambiante.
Ajoutez la Phase 3.
J’ai obtenu un pH de 5.5, parfait pour un masque capillaire. Vérifiez de votre côté également. Faîtes un test du produit pendant 24h derrière l’oreille pour être sûr de ne pas faire d’allergie.

Résultats

Bon, la texture ne demande pas d’amples détails… Elle est fondante à souhait, épaisse mais pas trop, s’étale très bien. La photo parle d’elle-même ❤
Pressée mais impatiente, je l’ai testé en pré-shampooing en pose de 10mn. Mes cheveux en pleuraient presque de joie. Bien entendu, ça n’a pas réglé mon problème (si vous êtes à la recherche de miracles, je vous recommande de passer par ici), mais c’est un début extrêmement prometteur!
Mes cheveux étaient nettement plus doux, nettement moins emmêlés (même sans Après-Shampooing!), un peu plus brillants, et ont séché au sèche-cheveux 5 fois plus vite (un cheveu qui sèche vite est un cheveu aux écailles mieux fermées, non poreux, avec un bon film, bref, en bien meilleure santé). Le tout sans compter cette délicieuse odeur sucrée de vanille, mêlée à celle légère de l’huile de coco, envoûtant! Bref, je suis amoureuse. Je vous écris d’ailleurs en ce moment-même avec une couche sur la tête en pseudo « bain d’huile » pour la nuit, des nouvelles post-longue pose dès demain!

Edit : C’est à nouveau en mode longue pose que je vous écris. Vous vous en doutez, si je recommence c’est que j’en suis contente 🙂 Il fait un bien fou à mes cheveux qui sont tout doux et démêlés. Mes cheveux, très déshydratés en ce moment par manque de soins sont ravis de ce retour à la normale!

Prochaine étape : test sous le bonnet à la piscine 🙂
À très vite!


21 Commentaires

Fiche débutant : Analyse de quelques mythes à la dent dure :)

Après une bien trop longue absence (du moins à mon goût ^^), me revoilà 🙂

Ce blog est né à peu près en même temps que le groupe Facebook Aroma-Zone Entre Nous, d’un même désir : après des années à apprendre la cosmétique HM, partager ces petits trésors de savoir recueillis au fil des années, expériences, erreurs, parfois déceptions…

C’est un immense plaisir pour moi d’avoir l’occasion de faire partie d’une communauté où la curiosité est l’un des principaux moteurs! Bloguer est pour moi un double plaisir, une espèce d’Oréo où entre les biscuits de la transmission de savoir et l’écriture, deux de mes passions en partenariat pour encore plus de plaisir crémeux!

Je n’ai qu’un regret. Celui que certains mythes règnent dans le monde de la cosmétique HM et ternissent, biaisent ou même faussent son image. C’est de cela que j’ai eu envie de vous parler aujourd’hui.

Comme il y en a pas mal, je me suis dit qu’un peu de structure simplifierait tout ça 🙂

ATTENTION : post indigeste en perspective! Aidez-vous des titres pour une navigation plus rapide si vous cherchez quelque chose de précis 😉

1. Avant de se lancer!

Un peu de perspective pour celles et ceux qui hésitent à se lancer, qu’ils sachent où ils mettent les pieds.

« La cosmétique maison, c’est super facile! »

Oui et non. 

Oui, si vos attentes ne sont pas très élevées.  Et que vous êtes au moins prêts à lire un peu sur le sujet, que ce soit avec ce genre d’articles ou sur les fiches techniques de vos fournisseurs : toutes les peaux et tous les cheveux n’aiment pas les mêmes ingrédients.

Ce qui est vraiment super facile :
– faire des bains d’huile (pour nourrir et réparer vos cheveux par exemple)
– se démaquiller à l’huile végétale (et oui : le gras enlève le gras!)
– utiliser les hydrolats (comme lotion pour se rincer le visage, ou un spray pour les cheveux par exemple)
Cela demande : un budget mini, un peu de lecture.

Ce que je qualifierais de facile :
– des recettes très simples : chantillys de karité (comme ma base préférée. Chouettes comme masque nourrissant pour cheveux ou nourrir votre peau), démaquillants bi-phasés, bains d’huile améliorés (bientôt héhé), huiles de massage… Très peu d’ingrédients, peu de soucis de conservation, recettes à froid.
– faire ses propres masques à l’argile (comme  ou ici)
– la slow cosmétique
Cela nécessite : un budget moyen (selon les limites que vous vous posez), de la lecture plus approfondie, désinfecter le matériel, du matériel de cuisine, éventuellement des contenants.

Tout le reste nécessitera : d’être patient, d’apprendre, de comprendre, de faire des calculs, de lire, de se renseigner, de faire des expériences, d’avoir des ratés qui vous en apprendront plus que vos réussites,  de s’investir, un budget moyen (cf. plus bas), un peu de matériel (cf. plus bas), et du temps (cf. oui, encore une fois, plus bas).

« La cosmétique, quand on commence, c’est tout de suite un budget. »

Non. Ne démarrez pas avec une énorme commande, c’est le meilleur moyen de jeter l’argent par les fenêtres. Déjà, je vous recommande vivement de commencer par soit l’achat de quelques produits de bases pour tester ce qui est « super facile » (voir plus haut), soit de commencer par des kits lorsque vous voulez un peu plus vous immerger. Ensuite, allez-y doucement. (voir plus bas)
Vos frais de port sont souvent offerts dès 35-50€, multipliez les petites commandes au fur et à mesure de vos essais plutôt que de vous ruer sur des ingrédients qui au final traîneront au fond de vos placards… Achetez en petites quantités, et avec modération, pour tester. Vous vous ferez mille fois plus plaisir en découvrant comment vraiment utiliser vos ingrédients qu’en multipliant les actifs aux mêmes propriétés sans savoir comment les utiliser…

« Il faut plein de matériel spécifique! »

NON! Oui, la Naturalis est certainement un appareil génial, mais elle n’est en aucun cas nécessaire ou indispensable! Tout comme plein de gadgets. Pour le matériel, seulement trois indispensables : de l’alcool pour désinfecter, une balance de précision (comme celle-ci) et un thermomètre de cuisson. Pour le reste, comme on nettoie-stérilise-désinfecte, vous pouvez vous servir de matériel de cuisine. J’utilise une poële comme bain-marie, des ramequins en verre épais pour les petites prépa et les pesées, et un verre doseur à poignée en Pyrex pour les prépa plus volumineuses. Je mélange mes crèmes au fouet à la main ou avec un fouet électrique manuel (je n’utilise qu’un pied) : dans un verre avec le fouet électrique, dans un bol pour le fouet à main.
Si vous avez envie de vous faire plaisir en vous offrant un appareil ou du matériel dédié, allez-y! Mais n’oubliez pas ici encore que c’est un choix, non une nécessité 😉

2. Les premiers pas…

« La cosmétique HM, ça coûte super cher au final et on n’a jamais ce qu’il faut quand même! »

NON. Je n’ai pas pu pour différentes raisons cosméter pendant 2 ans. Suite à un déménagement, je n’avais même plus de matériel, je suis donc repartie à zéro. Pour 200€, j’ai été équipée et eu des matières premières pour 10 mois pour nos : shampooings, après-shampooings, crèmes visage et corps, masques visage et cheveux. Comment j’ai fait? J’ai limité mes achats à mes besoins.
Généralement, 3 à 5 huiles/beurres (préférez ce qui vous sert à plusieurs choses), un ou deux émulsifiants, de la glycérine, 3-5 actifs, un conservateur, un antioxydant, quelques tensioactifs (uniquement pour les produits d’hygiène), une ou deux fragrances si vous voulez parfumer suffisent largement pour démarrer et se faire la main.

Le seul inconvénient que cela implique : ne pas avoir beaucoup de personnalisation possible. Mais lorsqu’on débute, la personnalisation est une étape qui demande au préalable de se faire la main, longtemps, d’expérimenter, d’apprendre à utiliser les ingrédients que l’on possède, les tester sur le long terme, beaucoup de lecture, les éventuels bons conseils si vous avez la chance d’être guidée par d’autres, plus expérimentés. Je me permets de vous conseiller de vous abreuver de ces conseils avisés, ce sont eux qui vous feront avancer le plus vite, avec la lecture, mais pas que des fiches techniques, ou de Facebook (génial outil ceci dit). Je ne saurais que vous recommander d’explorer les fora (voir la liste de ceux que je fréquente ici), nettement plus riches en infos, et surtout, avec des infos vraiment archivées. Dîtes-vous bien que TOUTES les questions que vous vous posez, même les plus tordues, quelqu’un se les est déjà posées. Et ce quelqu’un a très probablement, non seulement trouvé une réponse, mais peut-être en plus a trouvé plein d’infos qui vous feront gagner un temps fou, et vous permettront de ne pas gâcher vos matières premières par manque d’expérience…

En revanche, vous allez probablement vouloir faire d’autres recettes avec vos ingrédients, tester de nouveaux territoires. Pour cela, vous avez trois choix :
– acheter chaque nouvel ingrédient nécessaire = devoir passer une commande à chaque ingrédient manquant.
apprendre à substituer. Promis, ça ne fait pas si mal que ça. Certes, ça demande un peu de travail. Mais c’est votre unique solution ici pour éviter la première tout en faisant de nouvelles recettes. Et les meilleures choses n’arrivent pas sur un plateau 😉
– refaire uniquement un petit nombre de recettes, assez simples. Boring, uh?

La question n’est pas tant « Comment je peux avoir tous les ingrédients et ne jamais manquer de rien? » mais « Comment je peux ne pas avoir besoin d’acheter tant de choses qui me sont par après inutiles? ».

« Mon produit ne marche pas! »

Stop, petite pause. 
Concernant votre peau et vos cheveux, il faut retenir quelques principes de bases.
– Ils ont une structure complexe, et ont donc besoin de produits complexes, et surtout, d’une routine cosmétique (une série de soins qui se complètent) adaptée. Cela prend du temps à mettre en place. Si le produit ne provoque pas d’allergie, ou des effets vraiment gênants, laissez-lui un peu de temps.  Sinon, cherchez la cause de l’échec, comparez, prenez des notes pour savoir comment agir la prochaine fois 🙂
– Ils ont besoin de temps, et de patience pour voir des « symptômes positifs » vraiment impressionnants. Mais je peux promettre qu’avec du temps, des soins adaptés et beaucoup de lecture, le résultat est vraiment chouette 😉 Et je parle de temps en semaines voire mois!
– L’un des secrets d’une peau et d’une chevelure impeccable est tout simplement une bonne hygiène de vie. Si celle-ci est mauvaise, n’espérez pas de miracle, votre peau et vos cheveux se feront un plaisir de vous le rappeler. Prenez soin de vous!

Nous ne fabriquons pas des produits magiques non plus 😉

Et s’il ne convient vraiment pas, pensez au recyclage (en crème pour les mains/pieds, en masques nourrissants etc etc) 😉

« Le HM, ça ne me convient pas. »

Alors, celle-ci est vraiment dommage pour moi. Parce que si le HM ne vous convient pas parce que vous trouvez ça trop compliqué, impliquant, ok. C’est en effet un loisir difficile à maîtriser, un peu comme le golf ou le tennis, sans se former, on peut s’amuser, mais pour vraiment s’éclater, et explorer le potentiel, pas mal de travail est nécessaire…
Mais la plupart du temps, cette phrase veut dire « le HM ne convient pas à ma peau », or, ça ce n’est pas possible. Voyez-vous, le HM est magique dans le sens où il permet de vraiment adapter vos produits à vos besoins et envies… Et je peux assurer une chose : si vous n’avez pas encore réussi à trouver de quoi satisfaire votre peau ou vos cheveux, même capricieux, c’est que vous n’avez pas assez cherché/bossé le sujet…

Ceux qui me suivent depuis longtemps savent à quel point je m’éclate à aller au fond des choses, les étudier sous toutes les coutures, et partager avec vous mes petits trésors… Figurez-vous que ça n’a pas toujours été le cas! Je tiens ici à partager avec vous une question de mes débuts, que m’a rappelée une amie cette semaine lorsque nous parlions de l’écriture de cet article…

« Les filles, je vais passer pour une maxi-quiche… C’est quoi une crème de nuit?? Ca sert à quoi? Quelle différence avec la crème de jour? »

Oui, oui, la question vient de moi et date de 2009 (Source : Cosmétons libre, le forum de mes débuts <3). Que s’est-il passé depuis 2009? Ma peau et mes cheveux étaient terriblement capricieux : peau mixte sensible et déshydratée à imperfections, cheveux mixtes à pointes bien abimées. Je suis venue au HM par désespoir de trouver un produit adapté. J’ai démarré comme beaucoup d’entre nous avec les recettes Aroma-Zone. Leurs produits étaient malheureusement bien trop gras pour mes besoins. J’en suis vite arrivée à la conclusion qu’il fallait que je sache formuler pour pouvoir tirer un maximum de profit de ce merveilleux outil. Alors j’ai potassé. Encore et encore. Pour être honnête, je pense avoir passé plus d’heures à étudier comment la cosméto HM marche qu’à cosméter en soi.

Personne ne vous demande d’en faire autant, mais svp, ne faîtes pas une croix sur le HM en vous disant que ça ne vous convient pas, si vous voulez que ça convienne, renseignez-vous, demandez conseil, testez, expérimentez, dépassez les limites des cadres proposés, remettez en question! La solution à vos soucis n’est probablement pas loin, elle vous demande juste un peu de courage, de lecture, et de persévérance 🙂

« Naturel = inoffensif »

NON! Un actif surdosé peut créer de fortes réactions. Tout comme un actif mal utilisé. Certaines huiles essentielles sont dermo-caustiques (brûlent la peau!), ou photosensibilisantes (rendent votre peau très sensibles au soleil). Et ce ne sont que quelques exemples isolés. Ne prenez pas à la légère la lecture des fiches techniques. Nos produits sont beaucoup plus actifs que ceux auxquels nous sommes habitués. Plus de conseils pour débuter au mieux. 😉

Et pour illustrer mon propos : Attention! Si vous lisez le tout, vous lirez que ce n’est pas cette marque de fragrance ou ce conservateur qui sont responsables, mais le fait qu’ils soient tellement concentrés que purs ils sont dangereux.

3. Une fois bien dedans, les mythes techniques

« L’huile hydrate. »

NON, NON, et NON! Quand vous avez soif, vous mangez? Non. Même s’il y a de l’eau dans vos aliments, ça ne vous suffirait pas comme apport en eau. Et bien, là, c’est pareil. La peau et les cheveux sont complexes. Pour être hydratés, ils ont besoin de produits spécifiques. Je précise par la même occasion qu’il faut plus que de l’eau dans vos prépa pour qu’ils soient hydratés. Les molécules d’eau sont bien trop grosses pour passer nos barrières, elles restent à l’extérieur de la peau. Oui, l’huile en formant une meilleure barrière lipidique permet de maintenir l’hydratation. Mais maintenir l’hydratation si l’hydratation n’est pas suffisante, ça lui fait une belle jambe à votre peau… Pour le détail sur comment ça marche, et pour savoir comment hydrater.

« La vitamine E est un conservateur. »

NON! La vitamine E est un antioxydant. Son rôle est d’empêcher nos huiles, surtout fragiles, de rancir. Elle ne vous permettra de rien protéger d’autre si vous l’incluez dans un produit qui contient une phase aqueuse…

« L’Extrait de Pépins de Pamplemousse conserve aussi bien qu’un autre conservateur. »

NON! L’EPP vous permet de conserver vos produits au réfrigérateur pour quelques semaines voire un mois. Hors-frigo, ne tentez pas l’expérience plus d’une semaine. Et surtout, surtout, sachez que ce n’est pas parce que vous ne voyez pas de moisissures ou bactéries qu’elles ne sont pas là. Croyez-moi, elles le sont. Par millions. Plus de détails ici. D’ailleurs, en parlant de contamination…

« Inutile de désinfecter les contenants propres, ils sont propres! »

Oh mon Dieu, NON! La propreté et la désinfection n’ont RIEN à voir. Il faut que les contenants soient propres, évidemment, mais la propreté débarrasse de la contamination visible, pas de l’invisible. Et comme je disais plus haut, croyez-moi, aussi propre que soit votre contenant, il n’est pas stérile pour autant. Plus d’infos sur les bonnes pratiques du HM.

« Pas besoin de faire un test d’allergie, je n’ai rien mis d’allergisant »

Voilà qui est intéressant dans la mesure où TOUT est potentiellement allergisant. Et même si vous n’avez jamais fait d’allergie à tous les ingrédients de votre prépa, sachez qu’on peut aussi déclarer une allergie plus tard. Je n’ai jamais fait d’allergie en cosmétique, mais pour vous donner un exemple de la vie quotidienne : j’ai été allergique à l’aspirine uniquement à partir de mes 12 ans (après en avoir pris pendant les 1 premières années de ma vie), et je suis intolérante aux poivrons depuis mes 22 ans… Donc rendez vous ce service : testez au creux du coude vos produits corps, derrière l’oreille vos produits visage, histoire d’éviter une catastrophe (visage « brûlé », plaques qui mettront du temps à partir, etc…). 🙂 Plus général…

« Rhooo les règles de sécurité, ça se suit pas à la lettre non plus… »

Non, mais c’est à vos risques et périls. Je parle ici du port du masque, des lunettes, etc… En ce qui me concerne, je ne m’abstiens des lunettes car je porte les miennes et qu’elles sont volumineuses. Pour le masque, la raison invoquée est généralement « Je n’ai jamais rien eu, mes poumons vont bien. J’ouvre la fenêtre et fais attention à ne pas trop respirer. ». Pour que vos poumons développent de vrais symptômes, il vous faudrait probablement des années de cosméto HM au quotidien avec les dites poudres pulvérulentes. Par contre, chaque respiration crée de micro-lésions que vous ne sentirez pas, mais qui seront bien là. Je ne sais pas vous, mais je trouve ironique de faire de la cosmétique maison pour prendre soin de nos peaux et cheveux en se provoquant des micro-lésions pulmonaires… 😉

« X est un ingrédient miracle! », « Cette recette est miraculeuse! », « J’ai trouvé LA recette qui me convient. »

Cela fait des années que je vois des actifs ou des recettes  « à la mode », supposés être miraculeux. Jamais les mêmes.
Mettons-nous au clair : le HM regorge d’actifs et matières premières merveilleux, mais pas de miracle. Déjà, ce n’est pas un seul actif mais l’ensemble des ingrédients d’une recette qui font leur efficacité. Ensuite, notre peau et nos cheveux sont capricieux et fainéants. Et un produit super ne le sera plus forcément après quelques mois d’utilisation. C’est normal. Nos peaux et cheveux changent, évoluent, en fonction de l’âge, de l’environnement, du temps… Certains disent d’ailleurs qu’il faudrait changer de produit et d’actifs principaux tous les 3-6 mois… Ajoutez à ça que PERSONNE n’a votre peau et vos cheveux, donc les mêmes besoins, et encore moins les mêmes attentes!
Enfin, là où il y a encore moins de miracle, c’est que vous pouvez prendre le produit le plus merveilleux du monde, si vous ne l’appliquez pas patiemment et fréquemment et ne l’incluez pas dans une routine adaptée à vos besoins, il ne servira à rien.
J’ajoute enfin un petit bonus spécial pour ces ingrédients HM miraculeux supposés vous débarrasser à vie de votre cellulite ou vous faire perdre du poids : pas plus que les ingrédients du commerce, ce n’est pas un produit qui vous offrira cela. Ils peuvent vous soutenir dans une démarche plus complète, bien sûr. Mais sans une hygiène de vie adaptée, c’est un petit peu comme mettre un simple pansement sur une plaie ouverte. Ce n’est pas une raison pour ne pas chercher à vous débarrasser de votre cellulite ou de vos vergetures si elles vous gênent ou de perdre du poids si vous n’êtes pas à l’aise, bien entendu. Mais comme toutes les bonnes choses dans la vie, n’attendez pas que cela vous arrive sur un plateau, même dans un pot de crème 🙂

Si cela vous intéresse, un jour je pourrai vous raconter comment j’ai perdu 25kg en 3 ans sans régime, et comment je maintiens ce 42-44 qui est à présent un petit 36, mais ce ne sera ni une histoire de cosméto HM, ni une histoire de miracle 😉

Il me semble avoir fait un peu le tour des mythes qui me piquent les yeux depuis quelques années.

J’espère ne pas vous avoir effrayés, ce serait tellement dommage. Pour conclure, un petit résumé : en général, les quelques proches que j’initie (je n’aime pas « convertir » : une graine a besoin d’une bonne terre, prête à l’accueillir, pour bien grandir ;-)) ont droit à un discours de ce type :

« La cosmétique HM, c’est un peu comme de la cuisine. Tu peux « tambouiller », faire de petites expériences sympas avec peu de matériel, peu d’ingrédients, peu d’expérience, et sans te prendre la tête. Si un jour tu veux approfondir, tu pourras petit à petit faire des plats plus élaborés, commencer à ajouter des épices, personnaliser tes plats… Toujours sans trop de mal, grâce à des recettes, des « kits clés en main » comme ceux que tu achètes pour faire tes pizzas maison en 2mn. Par contre, si tu veux te mettre à la vraie pâtisserie ou à la cuisine moléculaire, va falloir plus d’huile de coude, parce que ta pâte feuilletée, elle demande de la patience, de l’expérimentation, de la persévérance. Par contre, je peux te promettre que putain (oui je jure plus à l’oral :P) qu’est-ce que tu t’éclates quand tu commences à vraiment savoir t’y prendre! La liberté de pouvoir créer de rien tes produits, le champ des possibles, le sentiment d’accomplissement…Pas une seconde je ne regrette d’avoir dû passer des heures à lire, à apprendre, ni mes pires conneries, qui m’ont appris tellement plus que mes premières petites victoires… Je ne jetterai rien de l’expérience. Une fois que tu sais que ta liberté d’action ne dépend que de ton savoir, il ne s’agit plus que de faire le choix d’où tu veux qu’elle s’arrête et de l’effort que tu es prêt à fournir. »

J’espère que c’est ce que j’ai pu vous transmettre avec cet article 🙂

À très vite!

Un grand merci à ma super copine Béatrice pour ses idées et sa relecture au poil!