Danser en petite culotte !

Blog girly à moustaches

Focus tensioactifs & foamer #2 : Nuage de coco sucré – Lamesoft PO65 (Douceur de coco) – Recette de base de mousse nettoyante – Partenariat DMN

18 Commentaires

Vous vous souvenez de mon article sur la formulation de mousse à base de decyl glucoside? 

Je vous en avais promis d’autres. Mais les circonstances n’ont pas été mes meilleures alliées. J’ai bouché l’un de mes foamers en tentant de faire une mousse exfoliante. Mr DPC a mis deux d’entre eux au lave-vaisselle. Et DMN, mon fournisseur préféré pour les foamers (de contenance 200ml! <3) est en rupture de stock! MAIS j’ai continué de me procurer petit à petit des tensioactifs à tester, et ai profité dune commande Aromantic pour commander une fournée de foamers (malheureusement ils n’en font pas en 200ml) pour reprendre mes petites expérimentations!

Je commande également chez DMN pas mal de mes tensioactifs, j’aime le choix qu’elle propose et le fait que je puisse m’y procurer du Beta (dont je vous parlerai bientôt plus ;-)). Et bien entendu la qualité est toujours au rdv! Cet article sera donc en partenariat avec Dans ma nature!

Vu la douceur du nuage de mousse de sucre, j’ai voulu tester un autre glucoside, toujours non ionique donc,  le coco glucoside. Si ma dernière phrase vous donne le sentiment de lire du chinois, cliquez ici! Je me suis cependant d’abord intéressée au mélange détergent ET relipidant que vous trouverez sous différentes appellations (notamment la Douceur de coco ou le Lamesoft PO65) de coco glucoside et glycéryl oléate.

Le glycéryl oléate n’est pas un tensioactif, c’est un ester relipidant à base d’acide oléique (probablement d’huile d’olive donc). Il permet de relipider la peau au moment du lavage, limitant l’assèchement et la déshydratation dus au lavage. Une mousse à base de ce mélange sera donc très douce et peu agressante, parfaite pour les peaux sensibles, sèches ou déshydratées. 

Le coco glucoside (que l’on trouve également seul sur le marché) est comme le decyl glucoside un tensioactif très doux. D’après les fiches fournisseurs que j’ai pu trouver, j’ai le sentiment qu’il est moins moussant que le premier, mais plus doux. Mais de prochaines expérimentations nous en diront plus 😉

En attendant, aujourd’hui, nous partons à l’attaque du Lamesoft PO65 (Douceur de coco)!

Ca n’a pas été une expérimentation de tout repos!

Bon, déjà, la texture est très épaisse, d’une douce nuance de jaune. Pour la manipuler, j’ai dû utiliser des pipettes pour plus de facilité.

Ensuite, il semble plus dispersible que soluble dans l’eau, du moins à froid (à tenter à chaud donc, les TA se mélangent de toute façon mieux, et cela permet parfois d’épaissir un mélange type gel douche/shampooing).

Enfin, je vous laisse lire la 1e partie de l’expérience.

J’ai décidé de systématiser mes expériences, c’est à dire de créer un protocole précis permettant de mesurer au moins visuellement les différences entre les TA.

Chaque mélange fait 25g, et contient de la Volvic, et 1% de conservateur (j’ajoute toujours plus de conservateur dans mes prépas 100% aqueuses, comme dans mes produits qui restent dans la salle de bains et subissent donc des chaleurs assez importantes, pour plus de prudence). Les photos sont prises après avoir obtenu une mousse (si possible) et déposé dans le même verre 4 poussées de chaque prépa.

Le Lamesoft PO65 (Douceur de coco) s’utilise entre 1 et 5%. J’ai donc testé d’abord 1%, 3% et 5%.

Mes craintes sûs-mentionnées étaient fondées : il n’est pas utilisable comme tensioactif primaire (= comme seul TA).

Voyez plutôt :

2014-05-31 18.19.13

 De gauche à droite, les formules :

Essai No1

98% d’eau
1% de Lamesoft PO65 (Douceur de coco)
1% de Geogard 221 (Cosgard)

Essai No2

96% d’eau
3% de Lamesoft PO65 (Douceur de coco)
1% de Geogard 221 (Cosgard)

Essai No3

94% d’eau
5% de Lamesoft PO65 (Douceur de coco)
1% de Geogard 221 (Cosgard)

Je ne me suis pas laissée démonter (la cosméto HM demande bien plus de persévérance, si je m’étais arrêtée au 1er échec à chaque fois, je n’en serais pas bien loin ^^). J’ai donc décidé de commencer à tester également les tensioactifs secondaires. Comme je n’ai pour le moment qu’un seul TA primaire dans ma testothèque, je me suis donc attelée au test decyl glucoside/Lamesoft PO65.

Comme les deux TA sont très doux et que le Lamesoft PO65 (Douceur de coco) mousse vraiment peu, j’ai choisi de l’ajouter aux 12% de decyl glucoside (Mousse de sucre).

Voici les résultats :

2014-05-31 18.46.36

De gauche à droite, les formules :

Essai No1

87% d’eau
12% de decyl glucoside (Mousse de sucre)
1% de Geogard 221 (Cosgard)

Essai No2

86% d’eau
12% de decyl glucoside (Mousse de sucre)
1% de Lamesoft PO65 (Douceur de coco)
1% de Geogard 221 (Cosgard)

Essai No3

84% d’eau
12% de decyl glucoside (Mousse de sucre)
3% de Lamesoft PO65 (Douceur de coco)
1% de Geogard 221 (Cosgard)

Essai No4

82% d’eau
12% de decyl glucoside (Mousse de sucre)
5% de Lamesoft PO65 (Douceur de coco)
1% de Geogard 221 (Cosgard)

La douceur apportée (ainsi qu’un ajout de crémeux à la texture) se ressent dès l’ajout d’1% de Lamesoft PO65 (Douceur de coco)! En revanche, à l’utilisation, je trouve que l’essai No3 est le plus agréable. Plus crémeux que l’essai No2, mais pas aussi « lourd » que le No4.

Voici donc la recette de base du

Nuage de coco sucré

Ingrédients pour 150g (environ 150ml)

84% soit 126g d’eau
12% soit 18g de decyl glucoside (Mousse de sucre)
3% soit 4.5g de Lamesoft PO65 (Douceur de coco)
1% soit 1.5g de Geogard 221 (Cosgard)

Protocole

Nettoyez-stérilisez-désinfectez contenant-matériel-plan de travail-mains. Mélangez le Lamesoft PO65 au decyl glucoside (cela permet une meilleur solubilité du Lamesoft PO65 dans l’eau à froid, je n’ai pas testé à chaud pour ne pas fausser le protocole). Ajoutez l’eau et le conservateur. Mélangez doucement (pour ne pas faire mousser le mélange). Enflaconnez!

Résultats

Une mousse douce et crémeuse, parfaite pour les peaux sensibles, déshydratées ou sèches!

Bien entendu, cette recette de base peut être utilisée selon vos envies et besoins avec différents ingrédients!
Pour avoir des idées, et savoir lesquels influeront sur la texture de votre mousse, je vous renvoie au premier article sur le sujet 😉

Cela vous a plu?

Si oui, n’hésitez pas à suivre DPC sur Facebook ou sur Hello Coton!

Publicités

Auteur : Danser en petite culotte

Hédoniste touche-à-tout, j'ai voulu partager mon amour pour les cosmétiques, la cuisine, la photo, le dessin, la couture... et pour tous les autres menus plaisirs que la vie peut apporter, comme de danser en petite culotte!

18 réflexions sur “Focus tensioactifs & foamer #2 : Nuage de coco sucré – Lamesoft PO65 (Douceur de coco) – Recette de base de mousse nettoyante – Partenariat DMN

  1. super ton article, moi uassi j’ai bouché un foamer recemment, j’ai utilisé des TA trop epais je pense , et en trop grosse quantité, et en plus j’ai mis de la poudre de banane, je pensais qu’elle se dissoudrait mais en fait non!
    Bon j’ai jeter le foamer car plus rien ne sortait , il me semble que j’avais utilisé la base moussante consistante ainsi que la mousse de babassu il me semble!
    en tout cas, celle que tu avais conseill » avec le decyl glucoside à 12% je crois, en nettoyant visage avec miel/propolis et quelques autres arrangements , c’est trop une tuerie !
    Je vais tenter une variante avec la douceur de coco, car j’ai du cocoglucoside de chez manske :)!
    Merci pour cet article tres complet, je le mets en fav’ pour quand je voudrais le relire pour la prochaine mousse de douche de mon nain (vu que j’ai bouché le foamer avec la precedente recette …)

  2. J’étais déjà très satisfaite de mon nettoyant avec 12 % de mousse de sucre mais j’ajouterai de la douceur de coco la prochaine fois !! 😛

  3. coucou,alors pour commencer ils sont super les test que tu as fais, tu me donne envie de me lancer dans la création d’une mousse nettoyante pour mon visage , je ne sais plus si j’ai deja posté sur ton blog, mais en tous cas, je dévore chacun de tes articles.

    alors j’aurais des questions et conseils a te demander sur une mousse nettoyante que je voudrais faire

    Alors a la base j’étais partis sur ton test No 2 de cette article :

    84% d’eau
    12% de decyl glucoside (Mousse de sucre)
    3% de Lamesoft PO65 (Douceur de coco)
    1% de Geogard 221 (Cosgard)

    mais j’ai bien aimé ton autre test dans l’article  » Focus : Tensio-actifs et foamer #1 : Nuage de mousse de sucre (Recette de base de mousse nettoyante)  » :

    87.4% soit 87.4g d’eau
    12% soit 12g de Mousse de Sucre
    0.6% soit 0.6g de Cosgard

    je voudrais donc te demander si une de ces deux formulation serait plus adaptée pour ma peau mixte déshydratée ?

    j’ai un peu modifié ton exemple de formulation pour limiter ma prochaine commande lol ( exemple pris a l’article nuage de mousse de sucre )

    27% HY de fleur d’oranger ( ou eau minérale )
    45% aloe vera ( gel pur aloe, bien liquide, il est destinée a boire normalement )
    12% mousse de sucre
    6% glycérine
    3% urée
    5% lait d’amande douce en poudre
    2% leucidal

    ou en version avec la douceur de coco

    27% HY de fleur d’oranger ( ou eau minérale )
    42% aloe vera ( gel pur aloe, bien liquide, il est destinée a boire normalement )
    12% mousse de sucre
    3% douceur de coco
    6% glycérine
    3% urée
    5% lait d’amande douce en poudre
    2% leucidal

    si tu peux me donner ton avis ?

    ensuite j’aurais une question sur le PH, j’ai lu plusieurs article sur le ph de la peau, mais je les trouve vague, car pas de ph précis d’indiqué, et j’avoue que a cause de ca j’ai assez peur de me lancer dans la fabrication de soins pour la visage :/
    pour les soins de ton visage tu utilises quelle PH ?

    • oups et dsl pour ce long message

      • Ne t’excuse pas, j’adore faire fonctionner ma tête, tes questions étaient intéressantes 🙂

      • oh pas de souci, t’excuse pas, quand je voyais pas mon msg sur ton blog, je me suis dit, oula c’etait trop long, je l’ai soulé lol
        mais je suis contente de lire ta réponse 🙂 et comme par hasard j’ai fait ma mousse hier lol
        ceci dit j’ai modifié la recette que je t’avais envoyé

        12% mousse de sucre
        3% douceur de coco
        10% lait d’avoine
        10% HY de rose
        46% eau
        4% glycerine
        2% silicone mega epais
        2% inuline
        2% poudre de lait d’amande
        5% aloe vera ( en jus )

        4% leucidal

        mais modifié pas en mieux comme tu vois, en plus j’ai eu l’intelligente idée de mettre un lait d’avoine super epais , pour  » rattraper » le coup, je l’ai baissé a 10%, car j’allé le doser a 56% sinon 😮
        et le gel de carraghenane n’en parlont pas de comment il est epais ( c’etais mon premier test, j’ai voulu le doser a 3%, la prochaine fois je resterais a 1.5% voir 2% max )
        donc tu t’en douteras, c’est trop epais, resultat le foamer force, et la mousse est pas super agreable non plus. ( mais il m’a pas séchait la peau, seul point positif )

        mais en tous cas merci pour la recette que tu me donne, je vais la faire des aujourd’hui 🙂

        et hate de voir ton nouvel article sur le ph 🙂

      • Je t’en prie, avec plaisir.
        Oula oui 3% pour la carraghénane c’est beaucoup, je reste généralement autour de 1-1.5%, c’est déjà pas mal épais.
        Ne t’en fais pas : c’est en faisant des erruers que l’on apprend le plus vite, je te recommande de prendre des notes sur ce qui va pas, ça t’aidera à doser les prochaines formules. C’est basé sur mes propres déconvenues que je peux t’aider un peu au niveau des % 🙂
        N’hésite pas aussi à tester 50g d’abord, voire même moins, pour savoir 🙂
        J’espère finir l’article sur le pH ce week-end 😉

        À très vite!

      • oui j’ai obtenu un truc méga compact, obliger de le chauffer tellement avant de l’incorporer sinon ça me fessait comme des petit grumeaux de carraghenane. et je n’ai fais que des petites quantité, 50g justement 🙂 et j’ai tous noté aussi dans petit cahier de recette 🙂

        je me suis mis en phase test, car je ne connais pas du tous les TA, donc j’ai fais pas mal de test avant hier, mousse nettoyante, gel douche creme, gel douche liquide, shampoing creme.
        je sais deja que ma preference va au texture creme mais les produits que j’ai fais sont pas assez moussant a mon gout ceci dit.
        donc je reprend mes test des que j’ai épuisé tous ça 🙂

        et j’attaque la mousse aujourd’hui alors, j’attendais ta confirmation mdr

    • Bonsoir Laura!
      Toutes mes excuses pour cet énooooorme retard (je crois que je bats des records là :/), je suis occupée par un milliard de choses et malade par la même occasion.
      Pour ta recette, je pense que la première sera plus adaptée. La seconde donne déjà une mousse bien crémeuse avec 5% de glycérine. J’ai tenté le mois dernier d’y ajouter : 10% de miel, 5% de gel aloe, 5% glycérine et 1-2 bricoles. Elle ne lavait pas assez pour une peau mixte (tendance plus normale grasse que sèche : mes parties sèches ne sont pas très sèches, et les parties grasses pas très grasses), et la mousse était trop lourde. Donc 45% de gel et 5% de lait d’amande en poudre me paraît risqué.
      Si tu regardes ici tu as une idée de la texture de 12% DG + 5% AV + 5% miel + 5% glycérine (tous les 3 vont épaissir la mousse), elle est bien compacte et se tient bien, mais ça veut dire qu’à un moment tu vas te retrouver avec un machin raplapla, et je crois qu’on préfère éviter ça, voilà ce que je te propose du coup, pour que ça n’arrive pas :

      20% HY de fleur d’oranger ( ou eau minérale )
      10% aloe vera ( gel pur aloe, bien liquide, il est destinée a boire normalement )
      12% mousse de sucre
      6% glycérine
      4% urée
      2% lait d’amande douce en poudre
      2% leucidal

      Ca reste bien doux et hydratant, tu devrais avoir une belle mousse et tu profiteras des bienfaits de tes ingrédients (c’est bien de laisser de l’eau, je m’aperçois depuis mes derniers tests que les produits sans eau sont toujours un peu collants voire poisseux) 😉

      Ca tombe bien, j’ai quasi fini un article sur la peau et le pH pour faire suite à mon premier article général sur le pH 😉
      Pour un produit de ce type, si tu as la peau sensible, les joues très sèches et la zone T pas trop grasse autour de 5.5, 6.5 si la peau n’est pas sensible et la zone T bien grasse, les joues pas trop sèches, entre les deux selon ta sensibilité et à quel point ta zone T est grasse et tes joues sont sèches 🙂
      Plus de détails bientôt! Bonne soirée!

  4. oups ca fait 56% ce que tu m’as donné, le reste je dois le rajouter en eau c’est ca ?

  5. Merci Madame DPC pour ces experimentations! Ça donne envie d’en faire!
    Je vais me lancer avec mon foamer mais avant j’ai quelques petites questions à te poser
    L’aloe Vera et l’urée que tu mets dans ta mousse nettoyante permettent de nettoyer en douceur, sans trop agresser la peau? Ou ceci est le rôle des TA doux? Car peut on hydrater en nettoyant vu que ce sera rincé?
    Je me pose la question de la pertinence d’actifs comme le complexe d’hydratation intense dans ma formulation
    Qu’en penses tu?

    • Coucou 🙂
      Ravie que mes expérimentations te servent!
      L’eau ou le lavage déshydratent, quand la peau est trop déshydratée, elle tiraille. Pour limiter cette déshydratation, les TA doux sont efficaces, mais ils déshydratent quand même, tout comme l’eau (donc on limite les dégâts, mais ils sont là quand même). Si tu ajoutes des actifs hydratants, tu compenses cette déshydratation, résultat, la peau est moins agressée et normalement ne tiraille pas.
      J’espère que ça répond à tes questions 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s