Danser en petite culotte !

Blog girly à moustaches


44 Commentaires

Fiche : Le pH #2 : Peau & pH

Après avoir défini le pH et ses fondamentaux, entrons dans le vif du sujet! La peau et le cheveu se comportent différemment face aux changements de pH, d’où le choix de séparer les deux posts.

Le pH de la peau

Lorsqu’on parle du pH de la peau, on parle en réalité du pH du manteau acide de la peau : une espèce d’émulsion produite par nos glandes sudoripares (de la transpiration), de nos glandes sébacées (du sébum, du gras) et de cellules mortes, diluées dans l’eau. Cette barrière hydrolipidique protège des bactéries par son acidité. Elle est aussi une protection contre la déshydratation en formant un film (le fameux film hydrolipidique) qui protège la peau de l’évaporation de l’hydratation de la stratum corneum, ou couche cornée.

Pendant longtemps, on estimait que la moyenne de pH pour la peau était de 5.5. Une étude de 2006 tendrait plutôt vers un pH moyen de 4.7, soit plus acide que nous le pensions jusqu’ici. Ils décrivent une peau avec significativement moins de plaques de sécheresse et de signes de déshydratation pour une peau ayant un pH inférieur à 5 que pour une pH à pH supérieur à 5. Un coup d’oeil à cet article (prochainement édité et complété d’ailleurs) vous montrera que les infos françaises que j’avais jusqu’ici ne vont pas DU TOUT dans le sens de tout ce que j’ai pu lire depuis que je travaille sur cet article. Vous êtes surpris? Moi je l’étais. Et pas qu’un peu. Et ce n’est rien par rapport à la suite…

Les bébés naissent avec une peau neutre, d’où sa fragilité. A l’adolescence, la puberté provoque de fortes sécrétions de sébum, qui acidifient la peau. A l’âge adulte donc, la peau se stabilise autour de 4.2-5.5. En vieillissant, la peau s’alcanise à nouveau, fragilisant la peau et l’asséchant.

Le pH est différent selon les parties du corps et l’état de la peau.

Pourquoi est-il important de ne pas trop s’éloigner de ce pH moyen?

1. Si l’acidité permet de combattre les bactéries et de garder hydratée la couche cornée, trop déséquilibrer ce pH par un pH trop alcalin va donc rendre la peau plus prône à des infections bactériennes et à la déshydratation voire la sécheresse avec la destruction partielle du film hydrolipidique.

2. Dans le cas d’une sur-acidité, la peau devient grasse, plus prône aux points noirs, aux boutons etc. En poussant le bouchon de l’acidité plus loin, la peau devient vraiment irritée (pensez aux fesses des bébés!).

Si vous n’en êtes pas à votre premier article sur le pH et la peau, vous remarquerez que ces infos sont contradictoires avec certaines sources qui parlent d’un pH plus basique pour les peaux grasses et acides pour les peaux sèches. Ces données sont extraites d’absolument toutes les études que j’ai trouvées sur le sujet, je vous avoue que j’ai été très surprise de pouvoir trouver l’exact contraire.

Qu’est-ce que cela signifie pour le pH de nos produits?

* Nos crèmes, sérums, et autres produits « leave-on »

NB : Ceci ne concerne pas les soins acides, comme ceux aux AHA.

Visez un pH de 5 à 5.5. Cela permettra :
– à la peau normale de ne pas voir son pH déséquilibré
– à la peau grasse de produire moins de sébum, d’être plus sèche
– à la peau sèche ou eczémateuse d’être apaisée, et de pouvoir reconstruire le manteau acide
– à la peau sensible d’être apaisée
– à la peau mixte de n’être ni agressée, ni asséchée
– à la peau acnéique d’avoir un pH idéal pour mieux se défendre contre les bactéries
– à la peau mature d’être apaisée, et de pouvoir reconstruire le manteau acide

J’ai toujours cru qu’il fallait adapter le pH au type de peau. Ce que mes recherches en faisant cet article m’ont appris, c’est qu’une peau grasse ou sèche correspond à un déséquilibre de la peau, et que plutôt que de le respecter, il valait mieux rééquilibrer petit à petit le pH de la peau vers un pH qui serait idéal.

Pour les produits pour le contour de l’oeil, un pH autour de 6.5-7 est recommandé. En effet, le liquide lacrymal (ce qui est mouille l’oeil constamment) a un pH de 7. Un pH plus acide piquera les yeux.

Pour les déodorants, comme dit plus haut, l’acidité du manteau acide permet de mieux combattre les bactéries, sans pour autant être trop agressant avec un produit trop acide. Le pH idéal est entre 4.5 et 5.5.

* Pour les produits lavants

Votre peau est tiraillée après avoir été nettoyée? Sachez que ce n’est pas normal. Une peau en bonne santé, c’est une peau qui après nettoyage est juste douce et propre, pas rouge qui tiraille. Si c’est le cas, testez les relipidants ou l’ajout de gras et essayez de baisser le pH.
On porte souvent beaucoup plus d’importance au pH de nos crèmes qu’à celui de nos produits lavants (probablement parce qu’on les rince), et c’est à tort.
L’étude mentionnée plus haut a comparé les pH moyens des peaux des participants, moins de 24h après s’être lavés et plus de 24h, la moyenne de pH est environ tombée de 5.2 à 4.9. Même si le pH de la peau se rééquilibre seul, cela prend BEAUCOUP de temps.
Une autre étude compare le niveau d’irritation de gels douche du commerce, les plus irritants sont ceux aux pH supérieurs.
De nombreux agents abîment notre peau, à commencer par l’eau que nous utilisons qui va être autour de 8 en Europe (donc asséchante de base), épargnez-lui de l’agresser encore plus avec un nettoyant trop alcalin. 😉

Pour utiliser ces fourchettes de pH, en restant dans la fourchette, un produit lavant va être plus irritant car plus détergent s’il est plus élevé. Il va être donc aussi plus asséchant. Sachant cela : plus la peau est sensible/sèche, plus on reste près du pH normal de la peau (=la plus petite valeur de la fourchette), plus la peau est grasse/résistante, plus on peut/doit augmenter. Ne vous en faites pas, je vous ai donné des pH non décapants, donc les fourchettes sont safe d’après les études que j’ai trouvées. Et mon expérience perso de peau sensible.
Exemple : quand je parle du pH visage, 5.5 serait idéal pour un savon très neutre et doux, donc pour les peaux sèches et/ou sensibles. 6 reste doux, pour les peaux mixtes à zone T pas trop grasses ou légèrement sensibles, mais Mr DPC préfère les produits à 6.5 pour sa peau grasse non sensible.

Pour le corps (hors cas particuliers décrits ci-dessous) : visez 6 à 6.5. Avoir un pH plus basique que celui de la peau permet de nettoyer, c’est à dire se débarrasser du sébum, des impuretés accrochées à celui-ci, de la transpiration, ça vous dit quelque chose ces différents éléments? Si oui, vous avez vu juste : nettoyer c’est détruire partiellement le film hydrolipidique. C’est pour cela qu’il est important d’enrichir vos produits lavants avec des tensioactifs ou des ingrédients relipidants, voire des huiles, c’est impératif si vous avez la peau sèche.

Pour le visage : Pour limiter les irritations au maximum avec un pH autour de 5.5-6, pour une peau grasse non sensible (pour bien se débarrasser du sébum, sans s’inquiéter d’irriter), il est possible de monter à 6-6.5. Ici encore, n’oubliez pas de relipider!

Le cas du liniment : le liniment oléo-calcaire est issu d’une réaction similaire à celle de la saponification, entre un acide gras (contenu dans l’huile) et une base (l’eau de chaux). Une base est par définition basique. Le pH basique du liniment permet de contrebalancer l’acidité intense des fesses de nos mini-nous, et ainsi de les soulager et apaiser. Vous pouvez acidifier le pH dès que Mini-vous passe aux solides (autour de 6.5-7 pour être au plus proche du pH de sa peau).

Le cas du savon : Oui, utiliser un pH trop alcalin assèche la peau. Et je ne vous recommande en aucun cas le savon en pain industriel, dont le pH tourne souvent autour 9-11! MAIS un savon de 8-9 mais surgras donc relipidant ne sera pas forcément inadapté à votre peau. Faites attention si vous avez la peau sensible, irritée ou trop sèche à vraiment les choisir ou les formuler tout doux et apaisants. Et si ça tiraille quand même, c’est trop!

Le cas du dentifrice et du bain de bouche : La bouche a un pH naturellement légèrement basique (7-7.5) qui lui permet de lutter contre les fameuses « attaques acides » en régulant le pH. Une bouche trop acide sera sèche (manque de salive, basique elle aussi), et sera accompagnée de symptômes type mauvaise haleine et caries. Optez pour un pH autour de 7-7.5.

Le cas du savon intime : Le pH vaginal change en fonction de différents critères (mycoses, moment du cycle menstruel, ménopause, tabac, rapports sexuels…). Le pH vaginal est généralement (cf. plus bas) acide. Cela permet à une bonne bactérie, lactobacilli, de défendre notre corps contre les invasions bactériennes extérieures. À ce pH, elle peut aussi produire des antibiotiques naturels. Lorsque ce pH est déséquilibré, les infections et irritations deviennent un risque. Lors des périodes de menstruation, se laver plus d’une fois par jour peut aider. Bien sûr, ici, le savon est exclu. Pour le pH de vos gels intimes, l’idéal est d’utiliser des produits très doux, et respecter le pH.
Cela dépendra de ces critères :
* jeunes filles prépubères : 7
* post-puberté-période reproductive : 3.8-4.4
* post ménopause : avec hormones : 4.5-5; sans hormones : 6.5-7

À très bientôt pour un troisième article sur le pH et les cheveux,
et plein d’autres trésors que j’aimerais partager avec vous!

N’oubliez pas que vous pouvez suivre DPC sur Facebook ou Hello Coton!