Danser en petite culotte !

Blog girly à moustaches


25 Commentaires

Nuage frais ayurvédique – Mousse nettoyante visage – Test AZ : Amla/Sidr

Quoi de mieux qu’une mousse pour se nettoyer le visage? C’est doux, frais, je crois que je me réveille réellement au moment où je me lave le visage. D’où l’importance du produit avec lequel je me nettoie le visage! J’ai partagé avec vous il y a quelques temps une infusion ayurvédique aux multiples propriétés, parfaite pour les peaux sensibles à imperfections, histoire de convenir à l’ensemble du foyer DPC. J’ai également partagé avec vous encore plus récemment une recette de base, celle du Nuage de mousse de sucre. Je suis partie de cette formule pour formuler une recette simple aux effets proches de celle de ma mousse favorite du commerce. Bien trop chère quand on sait cosméter, et bien inaccessible depuis que je ne vis plus en France (chez les DPC, on l’aime tellement qu’à chaque voyage outre-Manche, on revient avec 6 bouteilles dans nos bagages!)…

Nuage frais ayurvédique

Nuage frais ayurvédiqueIngrédients pour 150g

67% soit 100.5g d’Infusion Amla/Sidr (tonique, nettoyante, astringente, purifiante, anti-âge, apaisante)
12% soit 18g de decyl glucoside (tensioactif moussant doux)
5% soit 7.5g de gel d’aloe vera (purifiant, apaisant, nutritif)
5% soit 7.5g de miel de Manuka (purifiant, apaisant, viscosant)
5% soit 7.5g de glycérine végétale (humectant)
5% soit 7.5g d’urée (hydratant)
1% soit 1.5g de Cosgard (conservateur)

Protocole

Nettoyez-stérilisez-désinfectez plan de travail-matériel-contenant-mains. Comme l’urée se dissout parfois mal, je commence par la peser d’abord, et ajoute chaque ingrédient par dessus en mélangeant bien. De cette façon, elle se dissout sans problème chez moi. Vérifiez le pH (le decyl glucoside est assez basique), l’idéal serait un pH assez acide (5.5-6). Personnellement, je l’ai atteint avec cette formule sans le modifier.

Résultats

Alors d’abord, attendez-vous à un produit pas très glamour. La couleur verte de l’infusion n’aide pas ^^ Ensuite, j’ai tout de suite testé la mousse et ai été d’abord un peu déçue, un aperçu ici des deux :

20131104-053053.jpg

En revanche, dès le lendemain, la mousse obtenue est celle dont la photo est au début de l’article. Vous imaginez bien que je n’aurais pas partagé une mousse avec ce résultat ^^ Fraîche, très douce, épaisse mais pas trop. Quant aux effets, on est tombés amoureux de la formule. On en a déjà utilisé 450ml… Elle laisse la peau toute douce, ma peau sensible ne tiraille même

pas, et les imperfections de M. DPC ont détesté :p

En bref, plus que testée et approuvée!

Publicités


44 Commentaires

Focus : Tensio-actifs et foamer #1 : Nuage de mousse de sucre (Recette de base de mousse nettoyante)

J’ai des projets plein la tête ces derniers mois… L’un d’entre eux était celui d’explorer les formules de mousses nettoyantes en foamer. Je suis folle amoureuse de cette mousse Caudalie depuis des années. C’est le seul et unique produit que j’ai trouvé qui puisse nettoyer ma peau mixte et sensible en profondeur mais tout en douceur.

Lorsque j’ai commencé mes recherches approfondies, je me suis aperçue que les formulations n’avaient rien à voir entre elles, sans compter le manque de photos pour avoir une idée du rendu final. Un peu embêtant sachant que j’étais à la recherche d’un fini similaire à mon produit chouchou : dense, douce, toucher propre mais qui ne tiraille pas.

J’ai donc dû mettre ma casquette de scientifique en herbe (une de mes préférées!)  et faire moi-même mes essais. Je le fais depuis des années, mais cette fois-ci, j’ai décidé de vous faire part de mes résultats, et de vous offrir ce que je n’ai pas trouvé moi-même mais qui m’aurait été bien utile : un tutoriel sur les mousses nettoyantes, avec recettes de base incluses, pour laisser place à votre créativité 😉

Ce post sera complété au fur et à mesure de mes recherches et de mes expérimentations. N’hésitez pas à partager vos propres expériences pour le compléter, on est toujours plus efficace à plusieurs cerveaux!

Pour commencer, j’ai pris chacun de mes tensio-actifs et les ai testés un par un, pour avoir une idée de leur effet sur la peau ainsi que le genre de mousse obtenu. J’ai commencé cette série par la Mousse de sucre, car c’est celui qui répondait le mieux à mes critères. Il est très doux, la mousse obtenue est abondante et dense, il laisse la peau douce, non agressée. 

Il ne me restait plus qu’à tester différents dosages de la bête pour avoir une recette de base. Il s’utilise de 3 à 30%. Mes recherches m’ont conduite à conclure que les TA à fort pouvoir moussant n’ont pas besoin d’un pourcentage élevé pour avoir une belle mousse avec un foamer. Le dosage le plus fréquent que j’ai trouvé pour la Mousse de sucre ou la Mousse de babassu était autour de 7%. J’ai donc choisi cette valeur comme premier test. Dans un premier temps, je ne voulais pas tester un pourcentage très élevé car je me doutais que je n’en aurais pas besoin. Il est important de limiter les TA, surtout pour le visage, mon but était donc de trouver le pourcentage minimal nécessaire.

J’ai donc choisi des écarts de 5%, mes expériences m’ayant poussée à conclure qu’il faut au moins 4% de différence entre 2 dosages pour noter une différence entre deux mousses.

Ce qui m’a donc donné 3 mousses que vous pouvez voir ici :

De gauche à droite : 7%, 12% et 17% de Mousse de sucre

De gauche à droite : 7%, 12% et 17% de Mousse de sucre

Formule à 7%

Le résultat que vous pouvez voir m’a demandé bien plus d’appuis sur le foamer pour un volume de mousse similaire aux deux autres. La mousse est assez peu dense, peu riche, retombe vite. On reste sur sa faim après l’utilisation, l’application n’est pas des plus agréables (pour mon référentiel à hauts standards hein!). Ceci dit, la peau reste douce et propre après application, un peu rougie du manque de matière au savonnage.

Formule à 12%

Coup de coeur! La mousse est assez riche, dense, ne retombe pas. L’application est aérienne, un régal, tout en  douceur. La mousse reste généreuse même lors du savonnage. La peau reste douce et propre.

Formule à 17%

La mousse est plus dense, presque lourde, donc est moins aérienne, retombe un peu. L’application est agréable, peut-être un poil un peu riche à mon goût. Et surtout, elle m’a laissé la peau tiraillée, un peu rougie.

Conclusions

Il y a définitivement une différence significative entre les formules à 7 et 12%, et ma préférence va clairement à la formule à 12% qui, sans être aussi détergente, agressive que celle à 17%.

Recette de base de mousse nettoyante
Nuage de mousse de sucre

Ingrédients pour 100g

87.4% soit 87.4g d’eau
12% soit 12g de Mousse de Sucre
0.6% soit 0.6g de Cosgard

Protocole

Désinfectez/stérilisez plan de travail-matériel-contenants-mains. Mélangez les ingrédients doucement, pour ne pas créer de mousse. Transvasez le mélange dans un flacon foamer.

Vous voilà donc avec une recette de base que vous pouvez customiser selon vos envies et besoins.

Mais avant de vous laisser partir, je voulais ajouter quelques petits tips pour formuler vos mousses nettoyantes :

Je recommande vivement une utilisation systématique de glycérine. Cela adoucit considérablement les produits nettoyants. Dosage : 2-5% pour tous les types de peaux hormis les peaux sèches, 5-8% pour les peaux sèches, matures, déshydratées ou sensibles.

Comme dans tout produit, le complexe HHA est nécessaire pour nettoyer votre peau en douceur.

Certains ingrédients cassent la viscosité de la mousse comme les huiles (je déconseille l’usage des HV en général, même les sèches, et même à petits pourcentages, la mousse est toute raplapla), certaines fragrances… Pensez à vérifier les fiches techniques avant de les ajouter!

Si vous tenez à l’ingrédient en question, vous pouvez ajouter des produits qui augmentent la viscosité de la mousse pour contre-balancer cet effet comme : le gel de psyllium, le mucilage de carraghénane, le miel, ou tout autre actif aqueux épais comme le gel d’aloe vera AZ. J’ai découvert chez ma copine Natacha la mousse de miel, qui me fait de l’oeil, car elle me semble idéale pour les peaux sensibles. Limitez cependant ce genre d’ingrédients, le foamer a besoin d’un liquide pour fonctionner, un gel le boucherait. Je suis pour l’instant montée jusqu’à environ 30% de liquide visqueux (TA inclus) sans problème, tout comme ma copine Amélie qui est montée ici jusqu’à 27% de liquides visqueux, et AZ de leur côté qui proposent une recette avec 50% de TA! Donc vous avez de la marge, mais allez-y mollo (d’autant que les TA sont détergents, ce qui ne fait pas du bien à votre peau)  😉

Certains ingrédients ne doivent pas passer le pas de la porte de vos formulations. Pas parce qu’ils portent des baskets (mouhahaha), mais parce qu’ils boucheront le mécanisme. Il s’agit des poudres ou tout autre ingrédient non hydrosoluble, ainsi que les gommes (il est possible cependant d’ajouter un mucilage de gomme en tant que liquide visqueux, cf. plus haut), puisque celles-ci transforment votre préparation en gel…

N’hésitez pas à remplacer l’eau par une infusion, un macérât aqueux, un hydrolat, etc… adapté(e) à vos besoins et vos envies, les seules limites sont celles de votre imagination 😉

Et pour finir, un exemple de formulation pour une peau mixte, sensible et déshydratée en partant de la formule de base :

63.4 % infusion d’aubépine
12% mousse de sucre
6% glycérine
5% urée
3% miel
5% MSM
5% gel d’aloe vera
0.6% Cosgard

Et un lien où vous trouverez de l’inspiration pour prendre soin de votre peau efficacement en fonction de son type et de son état.

N’hésitez pas à partager vos expériences ou poser d’éventuelles questions 😉


2 Commentaires

Fruity Explosion – Crème visage purifiante & apaisante – Test MCP : L’extrait précieux de tulipier du gabon

Voici la dernière recette du swap de l’été. En plus du spray hydratant effet brillance pour les cheveux et de la crème pour le corps relaxante, j’ai choisi de concocter à ma swappée une crème pour le visage. Elle m’a décrit une peau grasse, acnéique et sensible. Elle aime également les odeurs fruitées, fraîches, en l’honneur de l’été puisque c’était le thème du swap, j’ai choisi des fruits d’été, exotiques.

Ma Cosmeto Perso a eu la gentillesse de m’envoyer un colis plein de chouettes ingrédients à tester. Le nouvel ingrédient que je vais vous présenter est l’Extrait précieux de fleur de tulipier du Gabon, un ingrédient multi-fonctions : selon Ma Cosmeto Perso, il est utilisé dans un grand nombre de pays d’Afrique pour soigner les problèmes de peau. C’est un actif aux vertus apaisantes, anti-bactériennes, hydratantes, anti-oxydants qui apporte aussi de l’éclat à la peau. Il est également très adapté aux soins solaires et après-soleil. J’ai donc prévu de le tester bientôt dans un soin après-solaire.

Fruity explosion 

Swap de l'été

(il s’agit ici du pot de gauche)

Les ingrédients (pour 100g)

Phase huileuse – 14%

2% soit 2g d’huile de buriti (émollient, bonne mine)
3% soit 3g de coco caprylate (émollient, conditionneur, texture)
3% soit 3g de dicaprylyl carbonate (émollient, texture, pénétration)
6% soit 6g d’Olivem 1000 (émulsifiant)

Phase aqueuse – 68.1%

66.1% soit 66.1g d’infusion d’orange à 5% (tonifiante, purifiante, astringente)
2% soit 2g d’ester de sucre (émulsifiant, pénétration des actifs)

Phase d’ajouts – 17.9%

5% soit 5g d’urée (hydratant, pénétration des actifs)
3% soit 3g de gel d’aloe vera (hydratant, nutritif, apaisant, tenseur)
3% soit 3g de calamine (apaisante, matifiante, purifiante)
2% soit 2g de glycérine (humectant)
1% soit 1g d’Extrait précieux de tulipier du Gabon (bonne mine, apaisant, anti-bactérien, hydratant)
1% soit 1g de miel de Manuka (anti-bactérien, adoucissant, hydratant)
0.8% soit 0.8g d’Extrait CO2 de Barbe de Jupiter (anti-bactérien)
0.7% soit 0.7g de fragrance Coco-citronelle
0.3% soit 0.2g de fragrance Mangue-papaye
0.6% soit 0.6g de benzyl alcohol (conservateur)
0.5% soit 0.5g de gomme de xanthane (stabilisation de l’émulsion)

Le protocole

Stérilisez/Désinfectez plan de travail-mains-contenants-matériel. Faîtes chauffer séparément les phases aqueuse et huileuse au bain-marie, jusqu’à 70C. Fouettez jusqu’à refroidissement. Ajoutez la phase 3 (je recommande de faire dissoudre au préalable l’urée dans la glycérine et l’aloe et la xanthane, saupoudrée, en dernier). Remuez pour que la gomme prenne bien. Mettez en pot.

Le résultat 

Une crème assez épaisse mais qui s’étale et pénètre bien. Une délicieuse odeur fruitée, l’été dans un pot de crème 🙂

L’avis de ma swappée

« J’adore la crème pour le visage, elle sent magnifiquement bon, et c’est une bonne base de maquillage! »


5 Commentaires

Masque bonne mine & purifiant

Cela faisait un bon moment que les poudres ayurvédiques titillaient ma curiosité. Ma copine Amel, qui gère le très bon Cosmeticious, m’a permis d’en découvrir lors d’un troc. Premiers tests donc : les poudres de rose et d’orange!

Tout d’abord, je me permets de faire les présentations.

Voici les propriétés de la poudre d’orange :

  • Astringente et tonifiante, elle nettoie la peau en profondeur, débouche les pores en éliminant les cellules mortes, affine le gain de peau et donne à la peau un teint frais et lumineux.
  • Stimulant la circulation sanguine en massage doux, elle donne à la peau un aspect plus jeune et éclatant.

Ainsi que celles de la poudre de rose de Damas :

  • Tonique et régénérante, elle améliore et entretient l’élasticité de la peau.
  • Apaisante, elle soulage les irritations de la peau.

J’ai été extrêmement satisfaite par les deux ingrédients, que j’ai testés séparément dans diverses préparations. Voici la première recette à m’avoir satisfaite sur tous les plans. Une recette simple de masque, adaptée à toutes les peaux, même celles sensibles comme la mienne.

Masque purifiant & bonne mine

Masque purifiant bonne mine

Les ingrédients pour un masque (10g de préparation)

27% soit 2.7g d’argile rose (adoucit la peau, effe bonne mine)
27% soit 2.7g d’argile violette (adoucit la peau, anti-impuretés)
10% soit 1g de caprylis (émollient, texture)
7% soit 0.7g de poudre de rose (régénérante, apaisante)
7% soit 0.7g de poudre d’orange (astringente, tonifiante)
7% soit 0.7g de silicone home made (hydratant, émollient, texture)
6% soit 0.6g de glycérine (humectante, hydratante, adoucissante)
6% soit 0.6g d’aloe vera (hydrate, nourrit, apaise, anti-bactérien)
2% soit 0.2g de MSM (séborégulateur, anti-imperfections)
1% soit 0.1g de poudre de yaourt (hydrate, nourrit, anti-âge)

Le Protocole

Désinfectez/stérilisez plan de travail-mains-contenants-matériel. Pesez les poudres. Ajoutez les liquides. Mélangez bien. Vous obtiendrez une préparation homogène, sous forme de petites boules d’argile agglomérées. Ajoutez de l’eau pure jusqu’à obtention d’une texture crémeuse.

Faites un gommage (comme celui-ci par exemple).
Sur visage sec et propre, appliquez le masque.
Laissez poser 10mn. Rincez à l’eau claire en massant.

Le résultat

J’adoooore ce masque! La texture est top, exactement ce vers quoi je tendais : pas de tiraillements, pas de miettes (précédents essais de masque avec les poudres ayurvédiques), facile à étaler et retirer. Il laisse la peau toute douce, souple, la mienne ne tiraillait même pas. Je l’ai rincée avec une mousse nettoyante douce et une petite lingette microfibre. Mais ce n’était pas une question de confort : le caprylis a laissé ma peau sèche et non grasse. Le teint est lumineux. Combiné avec l’application de ma crème du moment (recette à venir si les tests sont toujours aussi concluants), j’ai une vraie peau de pêche! Mon amoureux, après avoir testé, et câliné ma peau, tout mâle qu’il reste n’a eu que ça à dire sur le sujet : « Ca déchire! ».

Et bientôt, un petit zoom sur la poudre de yaourt, que j’explore en ce moment et aime vraiment beaucoup aussi!


9 Commentaires

The day after : sérum purifiant, unifiant, bonne mine / Fée AZ, test #3.3 : Aubépine-Reine des prés

J’ai un rythme assez hectique, et mon job me demande de faire attention à ma tête. Je me suis concocté un petit sérum pour mes consultations matinales post-clubbing, juste après les nuits d’insomnie ou simplement quand « les anglais débarquent ». Je l’ai voulu purifiant et bonne mine, tout en étant réparateur et apaisant pour nos peaux sensibles. Comme on le trouve furieusement efficace, et que j’aime beaucoup la texture, je partage 🙂

The day after

Sérum The day after

La recette pour 100g

39% soit 39g d’infusion aubépinereine des prés à 1% (tonique, apaisante, raffermissante)
20% soit 20g HA litsée citronnée (purifiante, reserre les pores, tonifiante, odeur divine)
10% soit 10g de mucilage de carraghénane (anti-déshydratant)
6% soit 6g du Complexe sensorialité de Caly (texture, étalement, pénétration)
5% soit 5g de gel d’aloe vera (effet frais, hydratant, régénérant, apaisant)
5% soit 5g d’AHA (uniformise, purifie, « effet peeling »)
5% soit 5g de panthénol (hydratant, apaisant)
2% soit 2g de miel de Manuka (hydratant, adoucissant, purifiant…)
2% soit 2g de glycérine (humectant)
2% soit 2g d’urée (hydratant, pénétration)
1% soit 1g d’allantoine (apaisant)
1% soit 1g de fragrance « Fleur de coton » (odeur vanillée merveilleuse)
1% soit 1g de Cosgard (anti-bactérien)
0.8% soit 0.8g de Barbe de Jupiter (anti-imperfections)
0.2% soit 0.2g de gomme xanthane (stabilisation de l’émulsion)

Protocole

Stérilisez/désinfectez mains-plan de travail-contenant-matériel.
Ajoutez chaque ingrédient en fouettant continuellement. Dispersez délicatement l’allantoine.
Enflaconnez.

Résultat

Une délicieuse odeur de cupcake citron-vanille, une texture fraîche, qui s’étale bien, pénètre à toute vitesse, un vrai petit coup de fouet juste après la douche, en profondeur mais en douceur, parfait pour commencer une longue journée après une courte nuit, ou pour ces jours où vraiment, c’est pas possible… Mon seul moins a été l’allantoine, définitivement mal dispersible dans ce genre de prépa, je n’ai pas vraiment de grumeaux mais dès que je peux, je teste le bisabolol 😉


32 Commentaires

Yeux revolver : anti-poches anti-cernes / Fée AZ, test #3.2 : Aubépine-Reine des prés

Les cernes dans ma famille, c’est une vraie malédiction. Avec un rythme comme le mien (beaucoup de boulot, une tendance couche-tard, et un goût prononcé pour le clubbing), je n’arrange vraiment pas les choses. J’ai donc attendu sagement que mon dernier roll-on acheté dans le commerce soit fini pour m’en concocter un version HM, 100% actif. La différence n’a pas tardé à se faire sentir : 2 semaines après, malgré un rythme bien soutenu, j’ai déjà l’air nettement moins fatiguée… Du coup, je partage!

Yeux revolver

photo (7)

La recette pour 25g

Phase huileuse – 15%

2% soit 0.5g d’HV avocat (soin des peaux fragiles)
2% soit 0.5g d’HV son de riz (active la micro-circulation, draine, décongestionne)
1% soit 0.25g d’HV callophylle (circulatoire)
5% soit 1.25g du Complexe sensorialité de Caly (texture, pénétration, étalement)
5% soit 1.25g d’Olivem

Phase aqueuse – 57.9%

37.9% soit 9.48g d’infusion aubépinereine des prés à 1% (active la micro-circulation, raffermit, tonique, peau sensible)
10% soit 2.5g d’HA de ciste (favorise la micro-circulation)
10% soit 2.5g d’HA de bleuet (décongestionne)

Phase 3 – 27.1%

10% soit 2.5g de mucilage de carraghénane (anti-déshydratant, tenseur)
5% soit 1.25g de gel d’aloe vera (tenseur, hydratant, frais)
5% soit 1.25g d’EHG de petit houx (draine, décongestionne, anti rougeurs)
2% soit 0.5g d’urée (hydratante)
2% soit 0.5g de glycérine (humectant)
1% soit 0.25g de miel de manuka (hydratant, adoucissant)
1% soit 0.25g d’allantoine (apaisante)
0.3% soit 0.08g de gomme xanthane
0.6% soit 0.15g de Cosgard (antibactérien)
0.2% soit 0.05g de vitamine E (anti-rancissement)

Protocole

Désinfectez/stérilisez vos plan de travail, matériel et contenant.
Faîtes chauffer ensemble vos phase aqueuse et huileuse jusqu’à 65C (pour ne pas altérer les propriétés de vos HA – Source AZ).
Fouettez jusqu’à refroidissement.
Ajoutez les ingrédients de la Phase 3 (hors xanthane), fouettez à nouveau quelques minutes. Saupoudrez la gomme de xanthane en pluie fine tout en mélangeant doucement. Puis transférez dans le contenu (roll-on à bille en métal pour ma part : le froid est top contre les poches).

Résultat

Un lait assez fluide, qui pénètre ultra rapidement, et ne laisse aucun effet gras. Les effets sont visibles dès la première application, et de plus en plus visibles au fil des applications quotidiennes. L’odeur est légère (j’avais peur avec de la callophylle et l’HA de cyste dont je n’aime pas l’odeur), mais mon nez de fox terrier la détecte à peine après application, et mon amoureux trouve toujours qu eje sens bon. Elle sent dans le flacon cela dit, une odeur très « plante ». Bref, je suis ravie 🙂


9 Commentaires

Nuage gorgé de soleil : crème visage / Fée AZ, test #3.1 : Aubépine-Reine des prés

Ma peau est légèrement mixte (grâce à la cosméto HM, elle est quasi normale <3) et sensible.

J’ai depuis quelques temps une routine toute simple, grâce à elle, ma peau me ravit : teint légèrement hâlé, plus de points noirs, plus d’imperfections, peu de rougeurs, un vrai bonheur!

Pour le visage, c’est très simple :

– une fois par semaine, j’utilise ce gommage tout doux, puis j’applique un masque de ce type.
– occasionnellement, j’applique un sérum purifiant et unifiant plein d’actifs pour que ma peau sensible le supporte (recette à venir).
– tous les jours, je me lave le visage à l’aide d’une lingette microfibre qui nettoie en profondeur mais en douceur, et avec cette mousse (je planche sur une version HM, mais j’ai du mal à le laisser tomber tellement ma peau l’adore). Puis, j’applique cette crème que j’aime beaucoup.

Nuage gorgé de soleil

photo (6)

Les ingrédients (pour 100g)

Phase huileuse – 18%

2% soit 2g d’HV buriti (illuminatrice)
3% soit 3g d’HV jojoba (sébo-régulatrice)
6% soit 6g du Complexe sensorialité de Caly (texture, étalement, pénétration)
4% soit 4g d’Emulsan
3% soit 3g d’Olivem

Phase aqueuse – 53.5%

53.5% soit 53.5g d’infusion d’aubépine et reine des prés à 1% (tonique, apaisante, raffermissante, anti-rougeurs)

Phase 3 – 28.5%

5% soit 5g de gel d’aloe vera (tellement de propriétés…)
5% soit 5g d’EHG de Petit Houx (tonique, bonne mine, anti-rougeurs)
4% soit 4g de mucilage de carraghénane (anti-déshydratant)
4% soit 4g d’urée (hydratante)
1% soit 1g de miel de Manuka (tellement de propriétés…)
2% soit 2g de sève de bambou (matifiante)
2% soit 2g de glycérine (humectant)
1.7% soit 1.7g d’extrait CO2 de carottes (teint hâlé progressif)
1% soit 1g d’allantoïne (apaisante)
1% soit 1g d’EA pêche
1% soit 1g d’EA melon
0.8% soit 0.8g d’extrait CO2 de Barbe de Jupiter (anti-imperfections)
0.6% soit 0.6g de Cosgard (anti-bactérien)
0.2% soit 0.2g de vitamine E (anti-rancissement, antioxydant)
0.2% soit 0.2g de gomme de xanthane (stabilisateur d’émulsion)

Protocole

Désinfectez/stérilisez (selon les matériaux) votre plan de travail, vos ustensiles, et vos contenants.

Chauffez au bain-marie les phases huileuse et aqueuse séparément jusqu’à 70C.

Versez la phase aqueuse dans la phase huileuse, fouettez jusqu’à refroidissement.

Ajoutez les ingrédients de la phase 3.

Résultat

La crème prendra sa texture définitive 24 à 48h après refroidissement.

Une odeur à tomber (le duo pêche-melon est bien connu et approuvé par mes copines de Cosmétons libres), une texture bien épaisse, onctueuse et fondante qui pénètre bien et laisse la peau toute douce. Au fil des applications, la peau est purifiée, apaisée, et naturellement hâlée. Bref, ma peau l’a définitivement adoptée 🙂