Danser en petite culotte !

Blog girly à moustaches


Poster un commentaire

Charlotte aux frai… euh, non, au thon!

Une recette simplissime et délicieuse, où une entrée se déguise en dessert…

La recette de base (légèrement modifiée) est issue de l’ouvrage bien sympathique appelé « Les recettes inavouables » (tome II ici). Les recettes inavouables sont ultra-faciles à réaliser, généralement ludiques et à base de produits que l’on utiliserait a priori pas en cuisine. Cela fait quelques années que je teste des nouveautés issues des deux tomes, je ne suis déçue que très rarement!

 

La recette

La charlotte au thon

Charlotte au thon

Les ingrédients pour 6 personnes

310g de Philadelphia (remplaçable par du St Moret ou du Kiri)
420g de thon en boîte
1 CAS de beurre doux
1 CAS de jus de citron (optionnel)
20cl de vin blanc
Des boudoirs (le nombre dépend de la forme du plat utilisé)
4-5 cornichons
Des fines herbes (au choix, j’aime bien la ciboulette ici)
Sel & poivre

Egouttez le thon. Mélangez le au fromage frais, au beurre et éventuellement au jus de citron jusqu’à obtenir un mélange bien homogène. Assaisonnez à votre convenance avec les fines herbes et le sel et le poivre.
Découpez les cornichons en rondelles, déposez-les au fond du plat (ils aideront à bien démouler la charlotte).
Trempez les boudoirs un par un rapidement dans le vin blanc, puis déposez-les au bord d’un Tupperware rond, d’un moule à soufflé (pas trop grand), ou à cake. Rapidement (avant que les biscuits à la cuiller ne deviennent trop mous), ajoutez le mélange fromage/thon.
Laissez au réfrigérateur au moins 3h avant de servir.
Découpez s’il le faut les boudoirs qui dépassent, et retournez la charlotte sur une assiette, et le tour est joué 🙂

Une recette que je prépare en 10mn, qui surprend et est délicieuse, je me devais de la partager!

Publicités


7 Commentaires

Troquer en petite culotte!

J’ai quelques ingrédients dont je me sers moins, ou en petites quantités. Et d’autres que j’aimerais bien tester, donc voilà un post dédié au troc, que je mettrai à jour au fur et à mesure.

Ce que je propose :
– Emulsifiant MF
– Emulsifiant VE
– Gomme xanthane
– Gomme carraghenane
– HV Inca Inchi
– Lanoline vraie
– Plante séchée : aubépine
– Plante séchée : reine des prés
– SCS

J’ai de nombreux ingrédients en petites quantités, demandez si vous ne trouvez pas votre bonheur 😉

Ce que je recherche :
– Sodium cocoyl glutamate
– Douceur de coco/Coco glucoside
– Lauryl glucoside/Base moussante consistance
– Aloe vera en poudre
– Sève de bambou (idéalement Aromat’easy)
– Cire de jojoba
– Cetearyl glucoside

Fragrances et EA, cires, émulsifiants (hors AZ), agents de texture divers, actifs, proposez!


2 Commentaires

Crème visage anti-pores dilatés / Fée AZ, test #2 : la reine des prés

L’homme de la maison a la peau mixte à grasse, un brin sensible, avec des imperfections. En tant que fan #1 de mes prépa maison, il a toujours droit à des produits personnalisés.

Le cahier des charges : une texture épaisse mais pénétrante, moins d’imperfections, un teint plus unifié. Il adore cette crème, et elle semble très efficace, donc je partage 🙂

J’ai eu l’occasion de tester ici la reine de prés en infusion, donc j’ai mis au point une formule assez simple, afin de la mettre en valeur.

Ses propriétés :

Propriétés

  • Tonique et astringente, elle resserre les tissus cutanés pour une peau raffermie.
  • Anti-œdémateuse et diurétique, elle facilite l’élimination de l’eau et est utile pour des soins minceur mais aussi pour atténuer les hématomes.
  • Elle possède une activité anti-coagulante et cicatrisante.

Indications

  • Peaux matures, peaux relâchées
  • Peaux grasses, pores dilatés
  • Œdèmes, hématomes, coups et bosses
  • Plaies, coupures
  • Cellulite, rétention d’eau

(Source AZ)

J’ai d’abord effectué une infusion de reine des prés en suivant les conseils de la fiche technique, avec 1g de plante pour 100g/ml d’eau (après avoir désinfecté le plan de travail et stérilisé le contenant et le matériel).

La recette

Crème visage anti-pores dilatés

creme visage reine des prés

Phase huileuse 17,5%

10% soit 10g d’huile de jojoba (sébo-régulatrice)
5% soit 5g de Coco caprylate
2,5% soit 2,5g d’émulsifiant VE

Phase aqueuse 75,7%

60,7% soit 60,7g d’infusion de reine des prés
5% soit 5g de gel d’aloe vera
10% soit 10g d’émulsifiant MF

Phase 3 6,8%

3% soit 3g de calamine (matifiant, anti-bactérien, apaisant)
2% soit 2g de panthénol (hydratant, apaisant)
1% soit 1g de fragrance Moorea
0,6% soit 0,6g de Cosgard
0,2% soit 0,2g de vitamine E

Désinfectez/stérilisez soigneusement le plan de travail, le matériel et le contenant.

Pesez soigneusement vos ingrédients et chauffez séparément jusqu’à 70C les 2 premières phases.
Ajoutez la calamine à la phase aqueuse pour une meilleure dispersion, mélangez bien.
Versez ce mélange dans la phase huileuse.
Fouettez jusqu’à refroidissement. Ajoutez les ingrédients de la phase 3. Mélangez bien.

Testez le pH de votre préparation. Une crème visage doit avoir un pH entre 5,5 et 7, et un pH adapté à votre peau est recommandé. La peau grasse ayant un pH supérieur à 6,5, le pH obtenu de 6,5 semble optimal, je ne l’ai donc pas modifié.

La texture obtenu juste après refroidissement était un peu liquide par rapport au cahier des charges, mais la texture finale est assez épaisse, onctueuse et pénètre bien. Après une bonne semaine de test et une application quotidienne, le « sujet » est vraiment ravi. Non seulement, il trouve la crème très confortable à l’emploi, mais en plus, sa peau se régule en douceur : moins de points noirs, de boutons, un grain de peau plus régulier. Sans compter l’odeur paradisiaque de la fragrance qui est sa préférée 😉

Un nouveau test assez concluant, avec un antibactérien adapté, l’effet anti-pores dilatés est bien visible (chez lui comme chez moi, même plus chez moi encore, je ne suis cependant pas assez satisfaite de la texture de ma crème de jour pour la publier -moi, perfectionniste? n’importe quoi-, affaire à suivre!).

Vous souhaitez refaire la recette en la modifiant légèrement? Vous trouverez un tutoriel ici.


6 Commentaires

Lait gommant visage / Fée AZ, test #1 : Aubépine

Celles qui sont membres du groupe Facebook Aroma-Zone entre nous (où vous trouverez plein d’informations et de membres adorables prêts à vous aider si vous débutez) savent que mon dimanche a été riche en créations cosmétiques maison, voici l’une des  recettes.

J’ai la joie de faire partie des Fées AZ, et à ce titre, ai eu l’occasion de tester leurs nouvelles plantes séchées.

Ma peau n’est pas trop mal depuis que j’ai commencé la cosmétique home-made il y a quelques années, mais en ce moment, entre le stress, la fatigue, le clubbing et la pollution (et le manque de temps donc des produits du commerce), elle n’était pas vraiment au top. J’ai donc patiemment attendu d’avoir quelques ingrédients essentiels pour me refaire un programme pour en prendre soin.

Pour démarrer donc, un chouette et simplissime lait gommant. J’ai la peau très sensible et généralement les gommages m’irritent beaucoup, j’avais donc bien envie de tester l’aubépine dont voici la description des multiples vertus :

Propriétés

  • Tonique, elle améliore la circulation sanguine et la microcirculation.
  • Apaisante, elle soulage les irritations de la peau.
  • Antioxydante, astringente et raffermissante, elle aide à prévenir le vieillissement cutané et à préserver le collagène afin de prévenir le relâchement des tissus.

Indications

  • Peaux matures, sensibles et irritées
  • Peaux mixtes et grasses
  • Rougeurs, couperose, irritations
  • Zones de relâchement cutané : contour du visage, buste, dessous de bras

(Source AZ)

J’ai choisi le couple MF/VE, que j’affectionne tout particulièrement parce qu’on peut plus ou moins tout faire avec.
Comme l’homme de la maison a la peau mixte à grasse et moi la peau légèrement mixte, j’ai ajouté de la sève de bambou.
J’ai ajouté un peu de tensioactif pour faciliter le rinçage.
Je suis restée sur une recette simple, avec des ingrédients que je connais déjà, pour bien pouvoir juger les effets de l’aubépine.

La recette (pour 100g de préparation)

Lait gommant pour peau sensible mixte/grasse

lait gommant

Phase huileuse 15%
10% soit 10g d’HV jojoba (séborégulatrice, convient donc à toutes les peaux)
5% soit 5g d’émulsifiant

Phase aqueuse 74,2%
68,2% soit 68,2g d’infusion d’aubépine (tonique, apaisante)
5% soit 5g d’émulsifiant MF

Phase 3 11,2%
3% soit 3g de sodium lauroyl sarcosinate (TA, épaississant)
3% soit 3g de perles de jojoba (gommant)
2% soit 2g de sève de bambou (matifiant)
2% soit 2g de glycérine (humectant)
1% soit 1g de fragrance Beauty addict
0,6% soit 0,6g de Cosgard (conservateur)
0,2% soit 0,2g de vitamine E (antioxydant)

Désinfectez (voire idéalement stérilisez à l’eau bouillante quand les matériaux utilisés le permettent) votre plan de travail, vos contenants, ainsi que tout le matériel dont vous pouvez avoir besoin.

L’infusion d’aubépine a été réalisée selon les conseils d’AZ (voir fiche technique), avec 1g de plantes séchées pour 100g/ml d’eau bouillante. Elle a été infusée 15mn, puis filtrée avec un filtre permanent.
Mettez les ingrédients de la phase aqueuse au bain-marie, ainsi que ceux de la phase huileuse. Chauffez les séparément en remuant jusqu’à atteindre 70C. Lorsque la température de fusion est atteinte, versez la phase aqueuse dans la phase huileuse, fouettez jusqu’à refroidissement. Ajoutez les ingrédients de la phase 3.

J’utilise le lait sur peau sèche et propre, puis rince (personnellement, juste avec de l’eau et une petite lingette microfibre; mais un hydrolat peut être utilisé). Puis j’applique un masque (ici pour peau terne et sensible). Après le masque, j’ai appliqué ma nouvelle crème visage (la recette bientôt), et là, j’ai tout simplement depuis la sensation d’une peau qui revit, un pur bonheur!

Conclusions

Wow! Je n’ai JAMAIS fait un gommage qui ne me laisse pas écrevisse. Pourtant, après avoir gommé et rincé mon visage, je n’avais pas l’impression d’avoir fait plus que l’avoir rincé à l’eau! Un gommage tout en douceur mais tout en efficacité, je suis conquise par l’infusion d’aubépine qui a bien joué son rôle apaisant 😉

Le lait est assez liquide (comme un lait quoi haha). Il laisse la peau propre et douce, et un léger film, une sensation assez cocooning. Bref, il a été adopté à l’unanimité!

La recette vous plaît mais il vous manque des ingrédients? Un tutoriel sur la substitution ici