Danser en petite culotte !

Blog girly à moustaches


12 Commentaires

Fragrances : journal de bord

Je ne sais jamais comment mes fragrances vont impacter la texture de mes prépa ou non. Je voulais commencer une liste des fragrances qui liquéfient plus ou moins les prépas et me suis dit que j’en profiterais bien pour en faire un article, et décrire les fragrances en question au passage, vu que je sais que beaucoup d’entre vous cherchent le feedback d’autres en plus de celui des fournisseurs 🙂

D’ailleurs, en ce qui concerne mes fournisseurs : j’achète souvent mes fragrances chez Aroma-Zone, mais c’est plus une question pratique que de fidélité : leurs fragrances sont généralement plaisantes mais manquent souvent de délicatesse, et sont un peu « plates » (si ça a du sens pour vous).
N’hésitez pas à faire un tour chez Sensory Perfection, le royaume UK de la fragrance!
J’ai également entendu énormément de bien des fragrances Aromat’easy (notez ceci dit que c’est un revendeur Sensory Perfection) et m’apprête à faire une razzia à l’occasion du côté de la Folie des senteurs.
Edit du 24.11.14 : Razzia effectuée! Les détails ci-dessous, mais en avant-première gros coup de coeur fournisseurs. Ici, les fragrances ne sont pas plates et pauvres, mais riches et complexes. Et mélangées, ce sont les premières qui me satisfont autant niveau odeur depuis mes produits conventionnels! Le salon embaûme, plein d’effluves délicieux chatouillent nos narines. C’est rarement aussi stimulant olfactivement d’écrire un article!
Je vous ai aussi ajouté mes arômes pour les lèvres trouvés chez un petit fournisseur UK, Plush Folly. Je n’ai jamais été aussi bluffée par des arômes! Que ce soit la puissance ou les odeurs en elle-même, je suis amoureuse, pur orgasme olfactif! J’avais pris un « Variety pack », mais à l’époque, beaucoup plus de parfums étaient disponibles. J’ai envoyé un email à la vendeuse pour savoir si les autres allaient revenir. ReEdit : Non ils ne les referont pas, mais la vendeuse m’a dit que je pouvais me les acheter chez Gracefruit, et il y a encore plus de choix!!!

Pour les dosages :
– 1% maximum pour le visage et les produits leave-on
– jusqu’à 2% dans vos produits rinçables

Note : les fragrances ont tendance à liquéfier les prépas et à casser la mousse (après tout c’est un produit huileux…) d’une façon générale. Elles sont aussi rarement solubles dans l’eau (hormis précision du fournisseur) : ne les ajoutez pas à une prépa uniquement aqueuse sans un solubilisant!

Pour le moment, le descriptif est plus olfactif, au fur et à mesure, j’ajouterais d’autres caractéristiques sensorielles et physiques (lesquelles colorent les prépa, les liquéfient, les épaississent…). Je vous ai déjà mis quelques indications pour les coupler entre elles ou avec d’autres produits odorants (type hydrolats par exemple).

Je les ai classées par ordre alphabétique :

* Agrumes/Citrus (Arôme lèvres Plush folly) :
Odeur : Le mélange est envoûtant. C’est très citronné d’abord, avec un fond doux sucré mais toujours frais et acidulé. Et quelle puissance!

* Baies mélangées/Mixed berries (Arôme lèvres Plush folly) :
Odeur : Je ne sais pas pas comment ils ont fait, mais ça sent le chewing-gum à la fraise, avec de la vraie fraise au premier sniff. Puis, un fond plus varié, légèrement acidulé, sucré de fruits rouges mûrs, avec je crois une pointe de vanille, un régal!

* Bambou australien (La folie des senteurs) :
Odeur : Wow! Trop de musc! Bon, par contre, bonne nouvelle pour les fans d’Axe. Une fragrance hyper masculine, assez synthétique. C’est assez frais.
Utilisation : Je vais voir avec M. DPC s’il la verrait bien quelque part car je ne suis pas fan.

* Bambou pamplemousse (La folie des senteurs) :
Odeur : Un fond fleuri, une tête fruitée et sucrée. Difficile de déterminer plus en détails. Peut-être une pointe d’agrumes, douce et sucrée. C’est assez frais, doux. Je m’attendais à du pamplemousse plus présent, et un résultat plus frais, moins féminin. Ca reste une bonne surprise, mais je pense la coupler pour lui donner un peu de peps.

* Beauty addict (Aroma-Zone) :
Odeur : Proche de l’odeur de la crème Nivea, mais sans l’atteindre, elle manque un peu de finesse, de délicatesse. Malgré cela, je l’aime beaucoup!

* Better than sex cake (La folie des senteurs) :
Odeur : Gourmande! Du praliné sur doux fond chocolaté et sucré, une pointe de vanille. Elle est puissante! Je la mets en très petite quantité, surtout si je la couple.
Utilisation : Elle tient super bien! Après l’avoir ajoutée à un masque capillaire qui a posé une nuit entière (0.8%), après 2 shampooings et un passage en piscine, je pouvais toujours la sentir dans mes cheveux!

* Butt nacked (La folie des senteurs) :
Odeur : Fruitée et sucrée d’abord, et fleurie sur le fond, un fond un peu plus capiteux fleuri reste dans l’air. C’est “rond”, doux, féminin, délicat en restant frais.
Utilisation : Je l’imagine bien dans une crème visage ou corps, ou un soin pour peaux sensibles.

* Butterfly hugs (La folie des senteurs) :
Odeur : Une odeur poudrée, délicate et féminine. C’est fleuri aussi, très légèrement capiteux. Elle est plutôt légère, son nom lui va bien 🙂

* Cachemire et soie (La folie des senteurs) :
Odeur : C’est poudré, doux, rond et féminin. Avec une pointe fleurie et comme légèrement acidulée, sur un fond crémeux et fruité, sucré. Elle est très légèrement capiteuse, ce qui la rend fraîche.

* Chèvrefeuille (Aroma-zone) :
Odeur : Très fleurie. Très féminine, mais un peu « mémère » je trouve.
Associations possibles : Je cherche à la coupler de façon à lui donner un peu de peps, la rendre plus funky ^^ Orange sanguine a été un buddy efficace! Mais il faut mettre beaucoup plus de chèvrefeuille, et mon flacon était quasi vide (1:3 je dirais).

* Chocolat (Arôme lèvres Plush folly) :
Odeur : WOW! Cette odeur exquise de chocolat! On en salive dès l’ouverture. Je n’ai jamais senti une odeur de chocolat aussi intense, puissante. Ca me rappelle l’odeur du chocolat Van Houten, riche en cacao. Miam!

* Coco (Extrait aromatique Aroma Zone) :
Odeur : Il m’a un peu déçue, j’en cherche d’ailleurs un plus approchant de l’odeur de noix de coco, que j’adore et retrouve peu ici. L’odeur en elle-même est ceci dit chouette, suave et sucrée, mais un peu plate.
Associations possibles : C’est pour ça que j’aime le rendre plus funky avec l’EA de framboise par exemple.

* Coco citronnelle (Sensory perfection) :
Odeur : Douce, suave et fraîche à la fois, je l’aime beaucoup.
Utilisation : Dans mes crèmes cocooning comme mes soins fraîcheur pour le visage.

* Cupcake framboise (La folie des senteurs) :
Odeur : Ca sent la pâte à gâteau d’abord,crémeuse et gourmande, vanillée, avec une pointe de fruit plus acidulée sur la fin. Le fond est plus fruitée, de la framboise assez synthétique. Elle est gourmande et sucrée.
Utilisation : Je pense que couplée, elle sera sympa en gel douche ou savon.
Associations possibles : Je l’ai testée couplée avec vanille spectaculaire (1:3), c’est encore plus gourmand et moins synthétique, j’adorerais lui ajouter une fragrance framboise plus naturelle et puissante.

* Douceur d’ange (Aroma-Zone) :
Odeur : Je n’aime pas trop l’odeur en flacon, je la trouve très synthétique, en revanche, dans un soin c’est un régal! Une douce odeur de fleur d’oranger, poudrée, délicate, on en est au 3e flacon chez les DPC!

* Douceur lactée (Aroma-zone) :
Odeur : Assez capiteuse et sucrée. Elle est beaucoup plus agréable en dosage léger, où elle se révèle plus sucrée et douce, très féminine.

* Dove (Plus en vente – Sensory perfection) :
Odeur : Très synthétique, elle me rappelle plus les déodorants pour toilettes ou la lessive que les produits Dove.
Utilisation : Passable dans les gels douches & shampooings, où elle se fait nettement plus discrète. Doit être sympa dans de lessive HM. Je la troque si jamais!

* Feuille de figuier (Aroma-Zone) :
Odeur : Très fraîche et végétale avec une pointe fleurie sur la fin.
Utilisation : Je l’utilise dans des produits lavants et rinçables, elle apporte une fraîcheur assez agréable.

* Fleurs cerisiers japonais (La folie des senteurs) :
Odeur : Une odeur assez capiteuse et doucement fleurie sur la fin. Je crois que c’est ambré. Je la trouve suave mais délicate.
Utilisation : Je l’utiliserais pour des soins pour peaux matures par exemple.

* Fleur de coton (Aroma-Zone) :
Odeur : Une douce odeur vanillée que j’aime beaucoup également, comme dit dans la fiche technique, en effet, c’est une fragrance assez proche de celles de cosmétiques de luxe.
Associations possibles : Un délice couplée avec l’HA de litsée citronnée, ça sent le gâteau 🙂

* Fleur de coton (La folie des senteurs) :
Odeur : Celle-ci est fleurie, très féminine, légèrement capiteuse, pas forcément ma tasse de thé. Mais c’est très frais, ça fait un peu penser à certains gels douche type Sanex ou Dove, mais plus capiteux, délicat. Le fond fait vaguement penser à des produits pour bébés.
Utilisation : Je la verrais bien dans un gel douche.

* Fleur de vanille (Aroma-Zone) :
Odeur : Une de mes préférées. Très douce et poudrée, sucrée. Elle est assez discrète, mais laisse une légère odeur vanillée sucrée sur la peau, même après quelques heures.
Utilisation : Je la trouve parfaite pour des soins cocooning ou très féminins.
Texture : J’ai l’impression qu’elle épaissit légèrement les prépas.

* Fleurs du paradis (Aroma-Zone) :
Odeur : J’ai hâte de la tester! En flacon, elle est très fleurie, me rappelle le lilas, en moins frais mais plus fin, délicat.

* Framboise (Extrait aromatique Aroma-Zone) :
Odeur : Un des EA que j’aime beaucoup, acide et légèrement fruité, comme le fruit.
Couleur :  J’adore l’ajouter à des produits très girly : elle colore légèrement les prépas en rose!
Associations possibles : La coupler avec l’EA de coco (1/3 framboise, 2/3 coco) pour donner du peps à ce dernier.

* Frangipanier (La folie des senteurs) :
Odeur : Mmmh celle-ci est paradisiaque. Fleurie, sur un fond doux et crémeux, elle sent l’été. Elle est aussi féminine mais délicate, reste bien fraîche.

* Fruit de la passion (Extrait aromatique Aroma-Zone) :
Odeur : Fruitée, légèrement acide mais globalement sucrée, je l’aime beaucoup au flacon. Je viens de l’acheter et n’ai pas encore décidé de comment la tester au mieux 🙂

* Hot pink lime (La folie des senteurs) :
Odeur : Mmmh c’est fruité, sucré, frais et doux. Un fond d’agrumes frais, une tête plus suave et sucrée, de la fraise sucrée. Un de mes coups de coeur! Je l’adore dans mes shampooings/AS.

* Kiss and love (La folie des senteurs) :
Odeur : Une tête de fruits rouges sirupeuse, un brin synthétique, peut-être trop sucrée sur un fond plus fleuri (peut-être du muguet?). Elle sera au top mélangée avec quelque chose de plus acidulé.

* Mangue (Extrait aromatique Aroma-Zone) :
Odeur : Très douce et sucrée, on sent la mangue plus en arrière-plan, malgré cela, je la trouve très agréable, j’ai hâte de la tester!

* Mangue-papaye (Sensory perfection) :
Odeur : J’ai dû googler pour retrouver le nom de la fragrance (transvasée dans un autre flacon suite à un troc et odeur difficile à décrire)… C’est fruité mais assez synthétique, et on ne discerne pas trop la mangue, ni la papaye je trouve. Elle est néanmoins agréable.

* Melon (Extrait aromatique Aroma-Zone) :
Odeur : J’adore cet EA! Fruité, sucré, l’odeur douce du melon ressort divinement bien, je trouve.
Associations possibles : J’ai découvert l’association pêche-melon grâce à Béa sur Cosmétons libres et c’est un vrai coup de coeur!
Couleur : Note : les deux donnent une note orangée à vos crèmes, chouette pour un soin bonne mine par exemple!

* Monoi de Tahiti (les Essentielles de Cristine) :
Odeur : Une de mes préférées. Elle sent l’été! Elle se rapproche pas mal des produits au Monoi d’Yves Rocher. En revanche, elle liquéfie beaucoup mes prépas.
Associations possibles : Je songe à la coupler avec une fragrance coco quand j’en aurai trouvé une, pour lui ajouter un côté plus suave.

* Monoi de Tahiti (Sensory perfection) :
Odeur : Plus synthétique que la précédente. Mais c’était ma préférée pendant longtemps. Fleurie et suave, elle sent aussi l’été.
Utilisation : J’adore la mettre dans mes soins lavants, pour avoir l’impression d’être en vacances sous la douche, même en plein hiver 😉

* Moorea (Aroma-Zone) :
Odeur : Je l’aime beaucoup et c’est la préférée de M. DPC, mais je ne l’ai pas sous le nez, il faut que j’en recommande, à suivre!

* Orange sanguine (La folie des senteurs) :
Odeur : Gros coup de coeur! Ca sent délicieusement bon l’orange sanguine, bien mûre, à la fois acidulée, sucrée et fraîche. Elle est aussi puissante!

* Pêche (Extrait aromatique Aroma-Zone) :
Odeur : Aaah, un copain de longue date! Une bonne odeur de pêche bien mûre et sucrée, gorgée de soleil.
Associations possibles : Je le couple souvent avec celui de melon, un régal!
Couleur : Les deux donnent une note orangée à vos crèmes, chouette pour un soin bonne mine par exemple!

* Philtre d’amour (La folie des senteurs) :
Odeur : Celle-ci, j’aime beaucoup aussi! Très légèrement acidulée, elle est à la fois fleurie, fruitée et sucrée. Difficile de discerner ce qui la compose, mais c’est très frais et chaleureux à la fois.

* Pink sugar (La folie des senteurs) :
Odeur : J’ai du mal à la définir. C’est féminin, un peu capiteux, fleuri je crois. Une odeur un peu lourde je trouve. Le fond est plus doux, sucré. Je pense que cela peut faire une chouette base pour donner de la richesse à une odeur plus fraîche.

* Rose (Arôme lèvres Plush folly) :
Odeur : Soyons clairs, je n’aime pas trop l’odeur de rose (sauf venant des roses), surtout pas dans des cosmétiques. Mais si je devais en utiliser une, ce serait celle-ci. Elle sent vraiment bien la fleur, une odeur complexe, riche (pas la « rose » des désodorisants pour toilettes quoi ^^).

* Salade de fruits (La folie des senteurs) :
Odeur : D’abord, beaucoup de fruits rouges, une odeur sirupeuse, un brin synthétique (j’aime les odeurs de fruits rouges très proches du fruit) mais pas écoeurante du tout, puis un fond plus frais, léger. C’est doux, assez frais et plutôt gourmand. Je la couplerais plutôt, pour la rendre un peu plus fraîche, acidulée.

* Sucre d’orge (La folie des senteurs) :
Odeur : Ca sent le Vicks sur fond très sucré!
Utilisation : Du coup, pour un dupe ou dans un produit avec du menthol pour donner plus de rondeur et de douceur à l’odeur?

* Talc bébé (La folie des senteurs) :
Odeur : Oula, très capiteuse, fleurie, elle manque de légèreté pour moi. Mais couplée avec quelque chose de plus frais et éventuellement une pointe d’agrumes ça pourrait le faire. Tiens, c’est drôle, ce n’est pas la première fois qu’une telle appellation provoque ce genre de déception. Je finis par me demander si ce n’est pas moi qui m’attend à autre chose. Parce qu’une fois éloignée de mon nez, il reste bien dans l’air un parfum de talc pour bébé. Mais je crois que je cherche quelque chose de plus proches des produits Mustela par exemple ^^

* Thé vert et bambou (Sensory perfection) :
Odeur : Très fraîche et douce, elle renforce le côté frais d’une crème, d’un gel, etc. Je la trouve adaptée pour des produits masculins.

* Vanille (Arôme lèvres Plush folly) :
Odeur : Oh mon Dieu, je suis accro! Elle sent nettement moins fort que les autres (confirmant ainsi les doutes évoqués dans la prochaine review), mais quel régal! Une odeur de vraie vanille, sur un fond crémeux et sucré très discret, c’est bien la vanille la star de cet arôme, il me rappelle l’odeur des gousses que je commande de Madagascar pour transfigurer mes pâtisseries et faire mon extrait de vanille maison ❤

* Vanille spectaculaire (La folie des senteurs) :
Odeur : Ca sent le caramel très vanillé. Elle est très chaude et sucrée. Douce et délicate, j’adore mais je l’aurais préférée plus vanillée, et plus odorante (mais je crois de plus en plus que c’est peine perdue avec les fragrances à la vanille).
Utilisation : Je l’ai utilisée dans 2 préparations jusqu’ici : deux masques pour les cheveux, un démêlant, et une simple émulsion. Dans les deux, j’ai dû en mettre 1.2-1.5% pour qu’elle soit présente, et couplée, elle rend les autres fragrances douce, rondes, sucrées, mais seule elle manque de puissance. Je crois aussi qu’elle liquéfie les préparations (mes formules ne devaient pas donner quelque chose d’aussi fluide, même avec 2% de fragrance).

Comme vous le voyez, je suis plus attirée par les fragrances sucrées, vanillées, fruitées et fraîches,
n’hésitez pas à ajouter vos suggestions, je suis toujours à la recherche de fragrances à tester!

Et n’hésitez pas à suivre DPC sur Facebook ou Hello Coton!

 

Publicités


14 Commentaires

Crème corps hydratensive – Fée AZ : Dry Touch, Cire no3, Fleur de vanille

Ma crème pour le corps fait partie des produits que j’ai le plus de mal à lâcher pour le HM. 

Non que je ne sois pas satisfaite de mes autres crèmes (sinon je ne les publierais pas), mais j’aime tellement ma crème pour le corps, épaisse mais peu grasse, qui pénètre en un rien de temps avant de laisser la peau toute douce, qu’il y a de la concurrence!

C’est la 1e fois que je fais une crème que j’aime presque autant que la mienne, donc il fallait que je partage ça avec vous!

Le cahier des charges :

* une peau normale mais très déshydratée : donc potentialiser l’hydratation et limiter la phase huileuse à 10-12%
* de la nutrition mais pas d’effet gras
* une pénétration rapide
* une texture assez épaisse

Pour la nutrition sans effet gras, je trouve le combo esters huileux + émollients ultra nourrissants en petite quantité très efficace!

C’était donc l’occasion parfaite pour vous présenter mon dernier coup de coeur en date : le Dry Touch! La lipophobe que je suis a évidemment bavé d’envie en lisant la fiche technique.
Jetez un oeil à ses propriétés :

  • Agent de toucher : extra-fin, très secvolatil, frais et pénétrant
  • Permet de formuler des crèmes, laits et huiles « sèches » qui pénètrent très rapidement avec un fini sec et matsans laisser d’effet gras ni de film sur la peau.
  • Allège le toucher gras des huiles végétales dans les formulations naturelles
  • Excellent étalement sur la peau, améliore l’étalement des crèmes, laits et huiles
  • Excellent substitut des huiles de paraffine et des silicones synthétiques volatiles
  • Très bonne stabilité à l’oxydation, non comédogène

Vous je ne sais pas, mais moi ça me fait rêver… Et quand Aroma-Zone a eu la gentillesse de m’en envoyer un flacon en test, je ne savais plus par où commencer tellement je voulais en mettre partout! Je l’ai d’abord testé au creux de ma paume, c’est bien simple je n’ai JAMAIS étalé un produit « huileux » aussi sec!

Je vous en avais parlé ici, ils m’ont également envoyé de la Cire No 3, que je mets un peu partout en ce moment. Vu comme elle laisse ma peau douce, elle me paraissait parfaite.

Ca faisait aussi bien longtemps que je voulais vous parler de la fragrance Fleur de Vanille, qu’AZ m’a gentiment envoyé en cadeau en début d’année. C’est l’une de mes fragrances AZ préférées! D’ailleurs, elle est déjà finie et en attente d’être recommandée! Une douce odeur de vanille sucrée, poudrée, très fine et féminine, parfaite pour des prépa cocooning je trouve. Elle n’est pas très prononcée mais reste assez bien sur la peau. Un vrai coup de foudre!

Crème corps hydratensive

2014-05-28 19.59.02-2

Ingrédients pour 100g 

Phase huileuse – 12%

5% soit 5g de Dry Touch (émollient au toucher sec)
4% soit 4g de Cire no3 (émulsifiant)
2% soit 2g d’alcool cétylique (épaississant, émollient, glisse)
1% soit 1g d’oléine de karité (émollient)

Phase aqueuse – 77.4%

72.2% soit 72.2g d’eau minérale
2% soit 2g d’ester de sucre (épaississant à chaud, améliore la pénétration)
Après la chauffe, avant l’émulsion
0.2% soit 0.2g de gomme carraghénane (épaississant)
3% soit 3g d’urée (hydratant, améliore la pénétration des actifs)

Phase d’ajouts – 10.6%

3% soit 3g de glycérine (humectant)
2% soit 2g de protéines de soie (hydratant, adoucissant)
2% soit 2g de Provitamine B5 (hydratant, apaisant)
1% soit 1g de miel (hydratant)
1% soit 1g de Fucocert (hydratant, adoucissant)
1% soit 1g de fragrance Fleur de vanille (parfum)
0.6% soit 0.6g de Cosgard (conservateur)

Protocole

Nettoyez-stérilisez-désinfectez mains-contenants-plan de travail-matériel.

À la main : Faites chauffer les phases aqueuse et huileuse séparément au bain-marie jusqu’à atteindre 70C. Lorsque la phase aqueuse atteint 72-73C, ajoutez-y la carraghénane et l’urée. Mélangez bien pour éviter les grumeaux. Ajoutez la phase aqueuse à la phase huileuse. Emulsionnez jusqu’à ce que la préparation soit refroidie. Ajoutez les ingrédients de la phase 3 un par un, en fouettant bien. Enflaconnez.

La crème a été réalisée avec Naturalis en ajoutant les phase huileuse et aqueuse en one-pot (hormis la carraghénane et l’urée).
Après un cycle à chaud, j’ai ajouté ces dernières et lancé un cycle à froid pour bien émulsionner la carraghénane et éviter les grumeaux.
J’ai ensuite laissé refroidir la prépa, relancé un cycle froid.
Pendant qu’elle refroidissait, j’ai mélangé tous les ajouts ensemble, et ajouté la 3e phase pendant un cycle à froid, petit à petit, puis relancé un dernier cycle à froid et enflaconné.
NB Oui, ça fait beaucoup de cycles, mais j’ai remarqué une réelle différence en faisant mes émulsions de la sorte, qui sont à la fois plus fines (toucher) et plus épaisses (texture). Et ça me prend toujours moins de temps qu’à la main pour un meilleur résultat!

Résultats

J’adore cette crème! Notez ici, que ce n’est en aucun cas nécessaire de le mettre en flacon, la crème est bien assez ferme pour un pot. Mais ce n’était pas le cas juste après l’émulsion (ce qui m’arrive fréquemment avec la Cire No3). Deux petits pois suffisent pour une demie-jambe, la crème s’étale bien, pénètre vite et laisse la peau douce et hydratée. Son odeur est délicate et poudrée. Ca fait 2-3 semaines que je l’utilise et en suis vraiment ravie 🙂

S’il vous manque des ingrédients, substituez 🙂

Retrouvez DPC sur Facebook ou Hello Coton!

À très vite!


10 Commentaires

Fiche : Le pH #1 : Fondamentaux

Suite à une demande de Vanessa sur le groupe AZEN, et confirmée par ce post, j’ai décidé de vous parler pH 🙂

Aujourd’hui, on attaque les fondamentaux : Qu’est-ce que le pH? Comment le mesurer? Comment le modifier? Un second post sera dédié au pH de la peau plus précisément, et à comment adapter le pH de nos produits pour en prendre soin au mieux. Enfin, un troisième fera de même pour nos cheveux.

Qu’est-ce que le pH?

Le pH correspond à l’abréviation de Potentiel Hydrogène, c’est un indice d’alcalinité/acidité d’une solution aqueuse. En cosmétique HM, il nous permet donc de vérifier à quel point nos préparations contenant une phase aqueuse (gels, lotions, gels douche, crèmes…) est acide ou basique.

Cette échelle va de 0 (milieu totalement acide) à 14 (milieu totalement basique).
pH acide : 0<pH<7
pH neutre : pH = 7
pH basique : 7<pH<14
NB : Notez ici que les produits dits à pH neutre n’ont en réalité pas un pH de 7 mais sont généralement légèrement acides, vous devriez trouver noté quelque part sur le flacon que cela signifie que le pH est adapté à notre peau (qui est légèrement acide, cf. Post 2 sur le pH).

Pourquoi est-il important?

Ce sera l’objet des posts 2 & 3, mais la peau et les cheveux ont des pH différents selon de nombreux paramètres. On ne peut en aucun cas mettre un produit avec un pH qui dépasse de trop ce pH (dans un sens comme dans l’autre!), sous peine de s’abîmer gravement la peau et les cheveux. C’est pourquoi il est essentiel de mesurer le pH de nos préparations cosmétiques : pour vérifier si le pH n’est pas trop éloigné de cette valeur (sauf pour de bonnes raisons).
Et c’est valable aussi pour les recettes dont on connaît le pH mais à laquelle on change un ingrédient.

Comment le mesurer?

Deux moyens différents :

* un pHmètre : le moyen le plus précis de mesurer le pH. C’est malheureusement assez onéreux. L’appareil se présente sous ce genre de forme. Il suffit de le tremper 20 secondes dans une solution pour avoir son pH à 0.1 près! Vérifiez bien si vous en achetez un s’il contient les solutions qui permettent de l’étalonner (des solutions basique et acide dont on connait le pH pour bien le régler), sinon, il faudra en acheter en plus 🙂

* du papier pH : Il en existe deux formes communes :

Une en bande d’une seule couleur, en rouleau ou pré-découpée.

Une autre en bandes de papier, avec 2, 3 ou 4 petits carrés de couleur.

Pour les deux sortes de papier pH, on trempe le papier dans la préparation, attend un peu, puis on compare (la bande dans le 1er cas, les petits carrés dans le second) à l’échantillonnage de couleurs accompagnées du pH auquel elles correspondent. Si jamais vous devez enlever un peu de produit pour mieux lire (ça m’arrive souvent avec des crèmes un peu épaisses), ne le faites pas avec le doigt. 😉

Je n’ai pour le moment pas de pH-mètre (mais j’y songe de plus en plus en faisant mes recherches pour cette série d’articles!), mais j’ai ces bandes, qui sont relativement efficaces (à 0.5 près).

L’idée ici de trouver quelle couleur se rapproche le plus de la couleur correspondant à un certain pH. Le fait qu’il n’y ait pas qu’une bande permet plus de précision.

Voici à titre indicatif 4 pH testés, de façon à illustrer comment se vérifie le pH avec des bandelettes à 4 carrés :
Les bandes à couleur unique sont évidemment moins précises, puisqu’il n’y a qu’une couleur à comparer.

Celui d’un vinaigre

2014-05-26 16.32.41

pH testé d’un vinaigre blanc

L’idée est de trouver de quelle(s) teinte(s) étalons (celles qui sont données avec vos bandelettes et dont vous connaissez le pH) se rapprochent le plus vos petits carrés. Ici, les carrés semblent se trouver entre 2.5 et 3 de pH, ce qui vous indique que le vinaigre testé à un pH situé entre ses deux valeurs, bien acide.

 Celui d’une de mes crèmes

2014-05-26 16.34.28

pH d’une de mes dernières crèmes

Le carré bleu m’a posé quelques soucis, mais semblait trop bleu pour se rapprocher de pH6 et pas assez vert pour correspondre à 4.5. Les trois autres semblaient plus compris entre 5 et 5.5, il est donc très probable que le pH soit compris entre 5 et 5.5.

 Celui d’un peu d’eau (ici de la Volvic)

2014-05-26 16.33.35

pH testé d’eau Volvic

Les quatres carrés se rapprochent d’un pH de 7, hormis le dernier, moins orangé donc plus proche de 6.5.
Il est donc fort probable qu’il se situe entre 6.5 et 7, mais plus proche de 7 (3 carrés sur 4).

Celui d’une solution de bicarbonate de soude à 1%

2014-05-26 16.43.40

pH d’une solution de bicarbonate à 1%

Les quatre carrés semblent avoir une teinte située entre les pH 8.5 et 9, donc basique.

Une fois que le pH est mesuré, vous savez si vous avez besoin de le modifier ou non.

Comment modifier le pH?

Si nécessaire, il faudra ajouter un modificateur de pH.

Pour une préparation trop acide (le pH est trop bas), il faut ajouter un régulateur au pH basique (donc supérieur à 7 pour ceux du fond qui auraient besoin d’un rappel). A notre disposition :
* du bicarbonate de soude (en poudre ou en solutée comme ici)
* de l’eau de chaux

Pour une préparation trop basique (le pH est trop haut), il faut ajouter un régulateur au pH acide (donc inférieur à 7), nous avons à notre disposition :
* de l’acide lactique
* de l’acide citrique (en cristaux ou en solutée comme ici)
* éventuellement des AHA (mais je trouve que ça fait cher pour juste changer le pH)
* du vinaigre
* du jus de citron (préparations minute uniquement)

Pour chacun, le conseil de base c’est d’y aller doucement! Quelques gouttes pour les liquides, une mini-pincée pour les poudres/cristaux. Si vous avez une balance de précision (si ce n’est pas le cas, je vous le recommande +++), vous pouvez partir sur 0.1% (0.1g/100g) de préparation avant de remesurer votre pH et vérifier s’il est à présent adapté ou s’il faut recommencer la manoeuvre.

Formulation & pH

Certains de nos ingrédients sont naturellement acides ou basiques. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas les utiliser, mais il vaut mieux éviter : d’ajouter plusieurs ingrédients très acides ou très basiques, surtout en grande quantité. Et bien entendu, la vérification du pH est plus qu’essentielle (ça devrait déjà être un passage obligé, mais si pour x raisons vous ne le faites pas, faites une croix sur ces ingrédients, à moins que la quantité soit infime).

Nos ingrédients acides :
* les hydrolats : selon Cosmessence, en inclure 20-25% permet généralement d’obtenir une formule légèrement acide adaptée au pH de notre peau. Alice, dans ses Grimoires bio, nous offre une liste de pH d’une partie de ces derniers.
* la poudre d’alun
* l’aloe vera
* les AHA
* le vinaigre
* la vitamine C (INCI : L-ascorbic acid)
* l’acide salicylique

Nos ingrédients basiques :
* la vitamine C (INCI : Sodium/Magnesium ascorbyl phosphate)
* certains tensioactifs : decyl glucoside, lauryl glucoside, les savons
* l’eau de chaux
* le bicarbonate de soude 

Voilà pour la base!
Pour savoir quel pH devraient avoir vos produits, RDV dans les prochains posts sur le pH : d’abord pour la peau, puis pour les cheveux!

Sources :
http://www.calybeauty.com/
http://www.makingcosmetics.com/
http://swiftcraftymonkey.blogspot.co.uk/
http://fr.wikipedia.org/


38 Commentaires

Inspiration en petite culotte!

Ce qui me lisent depuis un moment savent que j’adore les posts qui permettent d’aider les débutants (et les moins débutants!) à explorer l’univers merveilleux de la cosméto HM : comment utiliser au mieux ses produits, comment formuler selon le type de produits et de peau etc…

Vous lire sur le groupe AZEN est une constante source d’inspiration, tout comme les difficultés que je rencontre moi-même. Ces derniers temps, je m’éparpille, j’ai tellement de projets que je ne sais plus par quoi commencer!

D’où l’idée de ce post : Qu’est-ce qui vous intéresserait le plus de lire? Qu’est-ce qui vous serait le plus utile? 

Voici la liste de mes différents projets en cours, n’hésitez pas également à me dire lesquels vous voudriez lire en priorité, ça m’aiderait à faire un peu d’ordre dans mes priorités, j’aimerais tout faire en même temps :p

– un comparatif sur les différents émulsifiants, pour comprendre ce que chacun à lui seul va apporter à une crème, tant en texture, qu’en toucher ou en effets. Tests effectués, résultats bientôt, en attendant, faites un tour chez ma copine Amel qui avait eu l’idée à la base 😀

– un comparatif de nos ingrédients aux touchers les plus secs : quelles différences entre le caprylis, le coco caprylate (Coco silicone), le dicaprylyl carbonate, le dodecane (Dry touch), l’isopropyl myristate? (seuls ou dans une émulsion)

– un comparatif de nos agents de texture : qu’apportent concrètement à nos émulsions l’alcool cétylique? cétéarylique? stéarylique?etc…

– un comparatif de nos agents gélifiants : gommes de guar/guar conditionnante/xanthane/acacia et mucilages de psyllium/carraghénane/graines de lin si je trouve quelqu’un pour m’en troquer! + konjac/cellulose 😀

– un tutoriel complet sur le pH : qu’est-ce que c’est, à quoi ça sert, comment le modifier, quels pH ont notre peau et nos cheveux, quels pH en conséquent devraient avoir nos produits (oui Vanessa, je t’ai entendue, j’ai démarré les recherches : c’est d’ailleurs passionnant, merci ^^) Tome 1 sur les généralités, Tome 2 sur la peau, Tome 3 sur les cheveux

– un tutoriel complet sur la formulation d’un shampooing solide : en cours de test : des bases de shampooings pour tester les différents TA solides. 

un tutoriel complet sur la formulation d’un spray hydratant Fait!

– un tutoriel complet sur la formulation d’une crème (1er post sur la peau mixte)

– plus de posts comme celui sur le decyl glucoside pour utiliser vos foamers au mieux en fonction du TA : Douceur de coco, prochain invité : le Beta!

– un tutoriel sur la formulation de gels douches : je ne sais pas par quelle base démarrer, n’hésitez pas à en recommander!

– un tutoriel sur la formulation de shampooings liquides : une 1e recette ici

– un tutoriel sur les sticks à lèvres (comment choisir les beurres, huiles, cires, ajouts)

– un tutoriel sur les produits de bain (bombes de bains, sels de bain, bains moussants…)

Comme je vous le disais, je m’éparpille! Donc si je pouvais avoir vos avis pour prioritariser, ce serait top!

Et bien sûr, n’hésitez pas si vous avez d’autres idées, le post est là pour ça 🙂

Je ne peux bien sûr pas promettre que je ferai tout, mais j’en tiendrai compte pour les futurs posts.

A très vite!