Danser en petite culotte !

Blog girly à moustaches


10 Commentaires

Shampooing liquide Summer time – Partenariat Dans ma nature

J’ai expérimenté les shampooings liquides homemade avec tensioactifs liquides très brièvement il y a quelques années. Une horreur!

Autant vous dire que je n’étais pas pressée de recommencer. Mais quand j’ai commencé à étudier nos ingrédients plus en détails, j’ai très vite soupçonné quelles étaient les raisons pour lesquelles ça n’avait pas fonctionné. Comme souvent, il s’agissait d’un manque de connaissances. C’est quand j’ai voulu étudier plus en profondeur les tensioactifs pour mes shampooings solides que je me suis ouvert la porte aux shampooings liquides. Je ne m’y connais pas encore autant que je ne le voudrais, mais c’est tant mieux, vous allez pouvoir suivre mon cheminement d’apprentissage 🙂

Avec ma copine Amélie, on discute souvent cosméto HM, on s’échange des trucs, discute de nos différents tests. Elle a déniché quelque chose que je n’avais pas trouvé malgré mes recherches l’an dernier : un shampooing liquide à base de TA solides!

Pourquoi c’est si intéressant? Pour faire très court, un shampooing est plus efficace composé de deux TA anioniques et d’un ou deux TA amphotères ou non-ioniques. Or, nous avons à notre portée assez peu de TA anioniques en liquide (en fait, sur le marché français, aucun ou presque). Pour bien les choisir, une liste ici.
Je sais depuis longtemps que mes cheveux mixtes aiment beaucoup le couple SCI/SLSA. J’avais donc déjà mon couple d’anioniques tout trouvé.
Quant à l’amphotère (dans un shampooing liquide, préférez l’amphotère qui aura des effets conditionneurs grâce au pH acide et qui boostent la mousse généralement). (Plus de détails bientôt ici ;-)). J’ai choisi la cocamidopryl betaine (Beta), plus douce bien que similaire à la babassumidopropyl bétaine (que vous connaissez sûrement sous l’appellation de Mousse de babassu).
J’ai ajouté des agents conditionneurs car j’aime bien laisser poser mon shampooing HM (si c’est pour le rincer tout de suite, ça n’a pas de sens en revanche ;-)). J’ai ajouté mes « must » dont je vous parlerai bientôt aussi. Ce ne sont pas forcément des actifs en particulier mais plutôt des familles d’ingrédients.

Et comme ça fait un moment que je l’utilise et que je l’aime beaucoup malgré sa texture, je voulais le partager avec vous 😉

Summer time

Shampooing liquide pour
cheveux mixtes & cuir chevelu sensible

Summer Time

Ingrédients pour 200g

44.25% soit 90g d’eau minérale ou filtrée bouillie
15% soit 30g de SLSA (détergent, moussant, viscosant)
5% soit 10g de SCI (détergent, moussant, conditionneur)
5% soit 10g de Beta (détergent doux, booster de mousse, viscosant, conditionneur)
4% soit 8g de Complexe sensorialité (émollient sec, aide au coiffage)
4% soit 8g d’urée (hydratant)
4% soit 8g de poudre d’avoine (apaisant)
2% soit 4g de poudre de lait d’amande douce en poudre (nutritif, protecteur)
2% soit 4g de poudre de yaourt (nutritif, adoucissant)
0.75% soit 1.5g de Gomme de xanthane (gélifiant anionique)

5% soit 10g de glycérine (humectant)
2% soit 4g de miel de Manuka (purifiant, apaisant, anti-bactérien, viscosant)
2% soit 4g de protéines de blé liquides (réparateur, hydratant, conditionneur)
2% soit 4g d’inuline (conditionneur, hydratant)
2% soit 4g de fragrance Monoi de Tahiti (pour se sentir en été à chaque shampooing <3)
1% soit 2g de benzyl alcohol

Protocole

Nettoyez-stérilisez-désinfectez mains-matériel-contenants-plan de travail.
Pesez l’eau après l’avoir fait bouillir. Saupoudrez les tensioactifs petit à petit en fouettant doucement, comme pour faire un gel. Ajoutez le beta et l’urée, fouettez doucement jusqu’à dissolution de l’urée. Ajoutez la poudre de lait d’amande douce, la poudre de yaourt et la poudre d’avoine petit à petit. Lorsque la préparation est homogène, saupoudrez doucement la xanthane pour former un gel. Ajoutez le reste des actifs petit à petit. Et voilà 🙂
Si la préparation vous semble trop liquide même après 24h, resaupoudrez de xanthane par petites touches (je le fais généralement 0.1% -ici 0.2g- à la fois pour ne pas me retrouver avec une gelée).

Résultats

J’avais peur d’obtenir quelque chose de trop gélifié à mon goût, j’aime les shampooings bien crémeux. J’ai été très surprise par la texture, à la fois gélifiée et crémeuse. Je tiens définitivement ici une piste vraiment un shampooing liquide avec une texture assez épaisse! Donc merci à Amel pour cette découverte, et à Alex, qui m’a offert une base très intéressante! Mes cheveux sont bien abîmés et déshydratés en ce moment, donc j’ai fait un shampooing plus doux et relipidant (qui compense avec un peu de gras ce qui est enlevé par les TA) qu’habituellement. Je l’utilise depuis deux semaines et l’aime vraiment beaucoup, il m’a même permis rapidement d’espacer un peu les shampooings. Malgré le fait que je sorte d’une pause HM et utilise des produits du commerce.

Et bienvenue dans les premiers pas de mes pérégrinations autour des shampoings liquides 🙂 

Publicités


17 Commentaires

Shampooing solide au monoi pour cheveux mixtes -Test AZ : Sidr

J’adore les shampooings solides. Mais j’ai dû en tester 6 pour en avoir un qui me convienne assez pour le partager avec vous (moi, perfectionniste? N’importe quoi!). Mes cheveux sont colorés et mixtes (racines légèrement grasses, pointes assez sèches). Comme je vous le disais ici, les poudres ayurvédiques attisaient ma curiosité depuis un moment. Comme toujours, je teste les ingrédients un par un dans une préparation que je connais bien histoire de tester de la façon la plus objective possible.

Aroma-Zone a eu la gentillesse de m’offrir trois de ces poudres, j’ai choisi de tester la poudre de Sidr pour commencer. Voici ses propriétés :

  • Nettoyante, la poudre de Sidr permet de laver les cheveux naturellement. Il est nécessaire d’ajouter de l’eau à plusieurs reprises afin de bien nettoyer en profondeur les cheveux.
  • Cousin du Shikakaï, le Sidr a l’avantage de permettre de ne pas faire dégorger les cheveux ayant été colorés par des mélanges contenant notamment de l’Indigo et du Katam.
  • Il embellit les cheveux.
  • Astringent et purifiant, il aide à soulager les démangeaisons liées aux maladies du cuir chevelu et lutte contre les pellicules.

Embellissante, purifiante, nettoyante, elle était parfaite pour un shampooing!

J’ai utilisé une base de shampooing que je module depuis plusieurs mois, et dont je suis enfin ravie à 100% 🙂 Plus de détails à la fin de l’article!

Shampooing solide au monoi

photo

Les ingrédients (pour 100g)

Phase principale

45% soit 45g de Sodium cocoyl isethionate  (TA doux, mousse, adoucissant, conditionneur)
25% soit 25g de Sodium lauryl sulfoacetate (TA doux, mousse)
7% soit 7g d’eau
5% soit 5g de Poudre de Sidr (nettoyante, embellissante, purifiante, apaisante)
3% soit 3g de Shikakai (nettoyant, fortifiant, conditionneur, stimule la pousse)
3% soit 3g du Complexe Sensorialité de Caly (émollient, texture, pénétration)
2% soit 2g d’Alcool stéarylique (émulsifiant, adoucissant, mousse)
2% soit 2g d’Ester de sucre (émulsifiant, pénétration des actifs)

Phase d’ajouts

5% soit 5g de Glycérine (humectant)
1% soit 1g de Miel de Manuka (adoucissant, hydratant)
2% soit 2g de Fragrance Monoi de Tahiti

Le protocole

Stérilisez/Désinfectez plan de travail-mains-matériel-moule. Préparez la phase d’ajouts (pour pouvoir l’ajouter au plus vite avant de verser dans le moule, la préparation durcit rapidement. Faîtes chauffer la phase principale au bain-marie jusqu’à fonte complète de l’alcool stéarylique (environ 70C). Ajoutez la phase d’ajouts, mélangez bien. Versez dans un moule. Laissez sécher 24 à 36 heures, et voilà 🙂

Le résultat

La mousse est PARFAITE. Epaisse, onctueuse, abondante (mais pas trop non plus). Le shampooing solide est assez dur, car je souhaitais pouvoir laisser le savon à l’air libre sans qu’il ne fonde trop vite (sinon dans une boîte, ils ont tendance à baigner dans un peu d’eau et fondre plus vite que prévu…). Facile à appliquer, il laisse les cheveux peu emmêlés. Et l’odeur… Paradisiaque! Grâce à Miriam d’Elixirs et pigmentiques qui m’en agentiment troqué, j’ai pu enfin trouver une fragrance qui sente le Monoi comme j’aime (proche de l’eau de toilette au Monoi d’Yves Rocher par exemple)! Bref j’en suis RAVIE!

J’ai commencé à utiliser le shikakai il y a environ 2 mois et mes cheveux apprécient (ils sont plus beaux, poussent plus vite), mais depuis que j’utilise du Sidr en plus, mes cheveux sont encore plus beaux, légers, brillants.
J’ai le cuir chevelu un peu sensible, et grâce à la suppression du SCS (irritant donc déconseillé aux cheveux gras et secs) et l’inclusion du Sidr, je peux même m’abstenir de produits apaisants dans mes shampooings!

Note : ce shampooing est a priori à inclure dans une routine avec un après-shampooing et un spray hydratant. A lui seul, il n’est ni assez nourrissant, ni assez hydratant.


14 Commentaires

Gamme LaRousse : Masque capillaire illuminateur de couleur

Je suis une fausse rousse. N’importe laquelle de mes compatriotes pourra vous dire à quel point c’est probablement la couleur la moins facile à entretenir…

Et comme j’ai la bonne idée d’adorer la natation, en parallèle, je ne me facilite vraiment pas les choses!

Pour faire de mes sessions aquatiques un double moment de plaisir, je me suis concoctée un masque capillaire que j’applique avant de faire trempette, et qui les nourrit, les hydrate et illumine ma roussitude de milles feux, le tout, sans effort, sous mon bonnet. Une amie rousse au naturel l’a testé et adopté, ainsi que mon amoureux, pas du tout roux, mais avec les cheveux bouclés et secs. Ce masque mettra en valeur vos reflets roux si vous en avez, il est aussi très adapté aux cheveux colorés, et aux cheveux bouclés.

Masque capillaire illuminateur de couleur

photo (14)

Les ingrédients

10% soit 10g d’HV buriti (illuminatrice de couleur)
3% soit 3g de coco caprylate (émollient, brillance, effet silicone-like)
2% soit 2g de caprylis (émollient)
3% soit 3g d’Olivem 1000 (émulsifiant)
2% soit 2g d’alcool cétylique (co-émulsifiant)
52.8% soit 52.8g d’eau minérale

Ajouts

10% soit 10g d’urée (hydratant, pénétration des actifs)
5% soit 5g de glycérine (humectant)
5% soit 5g de protéines de riz (hydratation, force, volume, coiffage)
5% soit 5g de céramides végétales (embellissant, protecteur, améliore l’hydratation)
1% soit 1g de miel de Manuka (hydratant, adoucissant)
1% soit 1g de Cosgard (antibactérien)
0.2% soit 0.2g de vitamine E (anti-rancissement)

Protocole

Désinfectez/stérilisez contenants-mains-plan de travail-matériel. Mettez les ingrédients hors-ajouts à chauffer au bain-marie, jusqu’à 70C. Hors du feu, fouettez jusqu’à refroidissement. Ajoutez les ingrédients-ajouts. Mettez en pot 🙂

Résultats

Une texture bien épaisse, facile à étaler. Testé sur cheveux mouillés et secs, il a fait l’unanimité.
On l’a testé à 3 une fois par semaine, les cheveux sont doux, brillants, et les effets restent quelques jours malgré les shampooings.
Pour vous dire, je viens de faire toute une petite enquête pour récupérer la formulation tellement je veux en refaire 🙂
Merci à Caly pour son aide d’ailleurs, sans elle, c’était fichu!