Danser en petite culotte !

Blog girly à moustaches

Fiche : Le pH #2 : Peau & pH

44 Commentaires

Après avoir défini le pH et ses fondamentaux, entrons dans le vif du sujet! La peau et le cheveu se comportent différemment face aux changements de pH, d’où le choix de séparer les deux posts.

Le pH de la peau

Lorsqu’on parle du pH de la peau, on parle en réalité du pH du manteau acide de la peau : une espèce d’émulsion produite par nos glandes sudoripares (de la transpiration), de nos glandes sébacées (du sébum, du gras) et de cellules mortes, diluées dans l’eau. Cette barrière hydrolipidique protège des bactéries par son acidité. Elle est aussi une protection contre la déshydratation en formant un film (le fameux film hydrolipidique) qui protège la peau de l’évaporation de l’hydratation de la stratum corneum, ou couche cornée.

Pendant longtemps, on estimait que la moyenne de pH pour la peau était de 5.5. Une étude de 2006 tendrait plutôt vers un pH moyen de 4.7, soit plus acide que nous le pensions jusqu’ici. Ils décrivent une peau avec significativement moins de plaques de sécheresse et de signes de déshydratation pour une peau ayant un pH inférieur à 5 que pour une pH à pH supérieur à 5. Un coup d’oeil à cet article (prochainement édité et complété d’ailleurs) vous montrera que les infos françaises que j’avais jusqu’ici ne vont pas DU TOUT dans le sens de tout ce que j’ai pu lire depuis que je travaille sur cet article. Vous êtes surpris? Moi je l’étais. Et pas qu’un peu. Et ce n’est rien par rapport à la suite…

Les bébés naissent avec une peau neutre, d’où sa fragilité. A l’adolescence, la puberté provoque de fortes sécrétions de sébum, qui acidifient la peau. A l’âge adulte donc, la peau se stabilise autour de 4.2-5.5. En vieillissant, la peau s’alcanise à nouveau, fragilisant la peau et l’asséchant.

Le pH est différent selon les parties du corps et l’état de la peau.

Pourquoi est-il important de ne pas trop s’éloigner de ce pH moyen?

1. Si l’acidité permet de combattre les bactéries et de garder hydratée la couche cornée, trop déséquilibrer ce pH par un pH trop alcalin va donc rendre la peau plus prône à des infections bactériennes et à la déshydratation voire la sécheresse avec la destruction partielle du film hydrolipidique.

2. Dans le cas d’une sur-acidité, la peau devient grasse, plus prône aux points noirs, aux boutons etc. En poussant le bouchon de l’acidité plus loin, la peau devient vraiment irritée (pensez aux fesses des bébés!).

Si vous n’en êtes pas à votre premier article sur le pH et la peau, vous remarquerez que ces infos sont contradictoires avec certaines sources qui parlent d’un pH plus basique pour les peaux grasses et acides pour les peaux sèches. Ces données sont extraites d’absolument toutes les études que j’ai trouvées sur le sujet, je vous avoue que j’ai été très surprise de pouvoir trouver l’exact contraire.

Qu’est-ce que cela signifie pour le pH de nos produits?

* Nos crèmes, sérums, et autres produits « leave-on »

NB : Ceci ne concerne pas les soins acides, comme ceux aux AHA.

Visez un pH de 5 à 5.5. Cela permettra :
– à la peau normale de ne pas voir son pH déséquilibré
– à la peau grasse de produire moins de sébum, d’être plus sèche
– à la peau sèche ou eczémateuse d’être apaisée, et de pouvoir reconstruire le manteau acide
– à la peau sensible d’être apaisée
– à la peau mixte de n’être ni agressée, ni asséchée
– à la peau acnéique d’avoir un pH idéal pour mieux se défendre contre les bactéries
– à la peau mature d’être apaisée, et de pouvoir reconstruire le manteau acide

J’ai toujours cru qu’il fallait adapter le pH au type de peau. Ce que mes recherches en faisant cet article m’ont appris, c’est qu’une peau grasse ou sèche correspond à un déséquilibre de la peau, et que plutôt que de le respecter, il valait mieux rééquilibrer petit à petit le pH de la peau vers un pH qui serait idéal.

Pour les produits pour le contour de l’oeil, un pH autour de 6.5-7 est recommandé. En effet, le liquide lacrymal (ce qui est mouille l’oeil constamment) a un pH de 7. Un pH plus acide piquera les yeux.

Pour les déodorants, comme dit plus haut, l’acidité du manteau acide permet de mieux combattre les bactéries, sans pour autant être trop agressant avec un produit trop acide. Le pH idéal est entre 4.5 et 5.5.

* Pour les produits lavants

Votre peau est tiraillée après avoir été nettoyée? Sachez que ce n’est pas normal. Une peau en bonne santé, c’est une peau qui après nettoyage est juste douce et propre, pas rouge qui tiraille. Si c’est le cas, testez les relipidants ou l’ajout de gras et essayez de baisser le pH.
On porte souvent beaucoup plus d’importance au pH de nos crèmes qu’à celui de nos produits lavants (probablement parce qu’on les rince), et c’est à tort.
L’étude mentionnée plus haut a comparé les pH moyens des peaux des participants, moins de 24h après s’être lavés et plus de 24h, la moyenne de pH est environ tombée de 5.2 à 4.9. Même si le pH de la peau se rééquilibre seul, cela prend BEAUCOUP de temps.
Une autre étude compare le niveau d’irritation de gels douche du commerce, les plus irritants sont ceux aux pH supérieurs.
De nombreux agents abîment notre peau, à commencer par l’eau que nous utilisons qui va être autour de 8 en Europe (donc asséchante de base), épargnez-lui de l’agresser encore plus avec un nettoyant trop alcalin. 😉

Pour utiliser ces fourchettes de pH, en restant dans la fourchette, un produit lavant va être plus irritant car plus détergent s’il est plus élevé. Il va être donc aussi plus asséchant. Sachant cela : plus la peau est sensible/sèche, plus on reste près du pH normal de la peau (=la plus petite valeur de la fourchette), plus la peau est grasse/résistante, plus on peut/doit augmenter. Ne vous en faites pas, je vous ai donné des pH non décapants, donc les fourchettes sont safe d’après les études que j’ai trouvées. Et mon expérience perso de peau sensible.
Exemple : quand je parle du pH visage, 5.5 serait idéal pour un savon très neutre et doux, donc pour les peaux sèches et/ou sensibles. 6 reste doux, pour les peaux mixtes à zone T pas trop grasses ou légèrement sensibles, mais Mr DPC préfère les produits à 6.5 pour sa peau grasse non sensible.

Pour le corps (hors cas particuliers décrits ci-dessous) : visez 6 à 6.5. Avoir un pH plus basique que celui de la peau permet de nettoyer, c’est à dire se débarrasser du sébum, des impuretés accrochées à celui-ci, de la transpiration, ça vous dit quelque chose ces différents éléments? Si oui, vous avez vu juste : nettoyer c’est détruire partiellement le film hydrolipidique. C’est pour cela qu’il est important d’enrichir vos produits lavants avec des tensioactifs ou des ingrédients relipidants, voire des huiles, c’est impératif si vous avez la peau sèche.

Pour le visage : Pour limiter les irritations au maximum avec un pH autour de 5.5-6, pour une peau grasse non sensible (pour bien se débarrasser du sébum, sans s’inquiéter d’irriter), il est possible de monter à 6-6.5. Ici encore, n’oubliez pas de relipider!

Le cas du liniment : le liniment oléo-calcaire est issu d’une réaction similaire à celle de la saponification, entre un acide gras (contenu dans l’huile) et une base (l’eau de chaux). Une base est par définition basique. Le pH basique du liniment permet de contrebalancer l’acidité intense des fesses de nos mini-nous, et ainsi de les soulager et apaiser. Vous pouvez acidifier le pH dès que Mini-vous passe aux solides (autour de 6.5-7 pour être au plus proche du pH de sa peau).

Le cas du savon : Oui, utiliser un pH trop alcalin assèche la peau. Et je ne vous recommande en aucun cas le savon en pain industriel, dont le pH tourne souvent autour 9-11! MAIS un savon de 8-9 mais surgras donc relipidant ne sera pas forcément inadapté à votre peau. Faites attention si vous avez la peau sensible, irritée ou trop sèche à vraiment les choisir ou les formuler tout doux et apaisants. Et si ça tiraille quand même, c’est trop!

Le cas du dentifrice et du bain de bouche : La bouche a un pH naturellement légèrement basique (7-7.5) qui lui permet de lutter contre les fameuses « attaques acides » en régulant le pH. Une bouche trop acide sera sèche (manque de salive, basique elle aussi), et sera accompagnée de symptômes type mauvaise haleine et caries. Optez pour un pH autour de 7-7.5.

Le cas du savon intime : Le pH vaginal change en fonction de différents critères (mycoses, moment du cycle menstruel, ménopause, tabac, rapports sexuels…). Le pH vaginal est généralement (cf. plus bas) acide. Cela permet à une bonne bactérie, lactobacilli, de défendre notre corps contre les invasions bactériennes extérieures. À ce pH, elle peut aussi produire des antibiotiques naturels. Lorsque ce pH est déséquilibré, les infections et irritations deviennent un risque. Lors des périodes de menstruation, se laver plus d’une fois par jour peut aider. Bien sûr, ici, le savon est exclu. Pour le pH de vos gels intimes, l’idéal est d’utiliser des produits très doux, et respecter le pH.
Cela dépendra de ces critères :
* jeunes filles prépubères : 7
* post-puberté-période reproductive : 3.8-4.4
* post ménopause : avec hormones : 4.5-5; sans hormones : 6.5-7

À très bientôt pour un troisième article sur le pH et les cheveux,
et plein d’autres trésors que j’aimerais partager avec vous!

N’oubliez pas que vous pouvez suivre DPC sur Facebook ou Hello Coton!

 

Publicités

Auteur : Danser en petite culotte

Hédoniste touche-à-tout, j'ai voulu partager mon amour pour les cosmétiques, la cuisine, la photo, le dessin, la couture... et pour tous les autres menus plaisirs que la vie peut apporter, comme de danser en petite culotte!

44 réflexions sur “Fiche : Le pH #2 : Peau & pH

  1. enfin quelqu’un qui rétablit la vérité sur le pH et qui fait un sort à l’eternel argument publicitaire du pH neutre.
    ton blog est très bien fait.

  2. merci à toi!j attendais le reste avec impatience!que de travail encore!félicitations

  3. Top comme d’hab’! Personnellement je fais partie de celles qui ne supportent pas les ph alcalins des savons saf sur le corps,car tendance à l’eczéma, donc ma peau s’ assèche et je préfère au contraire un ph acide.J’en fais quand même des délicats car mon mari au contraire adore.Et pour le visage j’utilise le moins d’eau possible pour la même raison.Merci.

  4. ah je l’attendais cette article, super article a lire et relire 🙂

  5. Merci pour cet article très intéressant Laetitia 🙂 !

  6. Bonjour,

    Vraiment, très complet et que de travail fourni pour nous faire partager vos recherches. Merci beaucoup.
    J’avais une question à savoir :
    si vous utilisez de la Vit. C dans votre crème visage, AROMA ZONE préconise un PH de 7/7.5. A la lecture ci-dessus, et sauf erreur vous indiquez un PH au alentour de 5/5.5. Que faire ?
    Si je rajoute Vit C + acide hyaluronique (car à priori l’ensemble est très inintéressant pour les rides !!!!), Qu’elle PH faut-il avoir ?
    Merci pour votre aide

    • Certains actifs ne fonctionnent que dans une certaine fourchette de pH oui. Cependant, il est certain qu’un pH de ce type ne fait pas du bien du tout à la peau :/
      Si tu tiens à la vitamine C, je te recommande d’en chercher une avec cet INCI : http://www.makingcosmetics.com/Vitamin-C-L-ascorbic-acid_p_321.html
      Celle-ci s’utilise à pH acide donc adapté à notre peau.
      Je lis sur la FT que le pH est plus 6.5-7. C’est toujours haut, mais tu peux potentiellement la réserver pour un produit nettoyant anti-âge par exemple (où un pH de 6.5 serait acceptable), à condition que ta peau ne soit pas sensible.

  7. Bonjour,

    Une petite confirmation de votre part, car effectivement dans la plupart des blogs de tous ceux qui fabriquent leur cosmétique « made home » et si j’ai bien compris vos explications, il est important que :
    quel que soit l’age, il est impératif de visez un pH de 5 à 5.5 pour le visage. Ceci n’entraine -t-il pas une irritation de la peau ?
    Car lorsque je fais mes crèmes, j’essaye d’avoir un PH compris entre 6/6.5 (alors j’ai tout faux !!)
    Enfin, une peau sèche a-t-elle un PH inférieur à 5 ?

    Merci de m’éclairer
    A bientôt

    • Bonjour Nicole, non, aucune irritation, au contraire : vous serez ainsi au plus proche de ce qui est considéré comme un pH neutre. Ce qui permettrait à terme de la normaliser.
      Une peau sèche a un pH supérieur à 5, c’est la peau grasse qui a un pH inférieur à 5.

  8. J’ai omis de terminer ma phrase, que dans la plupart des blogs, aucune information nous indique qu’un PH de 5/5.5 (visage) est primordial.

  9. Bonjour,
    Merci pour votre investissement à nous répondre.
    Concernant la peau grasse, vous indiquez qu’elle a un pH inférieur à 5, alors que la majorité des sites reprennent les phrases suivantes :

    « Le pH de la peau se situe entre 5.2 et 7.0.

    Une peau normale a un pH d’environ 6,5.
    Une peau sèche a un pH acide inférieur à 6,5.
    Une peau grasse a un pH supérieur à 6,5. »

    donc peau grasse PH supérieur à 6.5

    Très complexe l’histoire des PH !!!!

    Encore mercis

    • Avec plaisir Nicole : c’est toujours agreable de pouvoir partager avec d’autres cosméteuses curieuses 🙂

      Je fais référence dans mon article à cette incohérence, tant dans le pH que dans la façon dont il impacte la sécheresse de la peau.
      Le fait que le seul endroit où j’ai trouvé ces données est en France, vraisemblablement dans des articles de blogs qui se basaient sur les données AZ. Je les ai toujours utilisées jusqu’à mes recherches. AUCUN article (et je parle d’arricles scientifiques, pas juste de blogs relayant des infos sans donner leurs sources) hors France ne les confirment. Comme ce n’est vraiment pas la 1e fois que je tombe sur des incohérences scientifiques de la part d’AZ, j’ai personnellement arrêté de les considérer comme une source valable. J’espère que ça répond à votre question 🙂

      • Merci de me répondre si rapidement ….
        Cela me réconforte car effectivement les données AZ ne sont pas toujours valables. Je parle surtout au niveau des fiches recettes oû AZ indique des % qui ne sont pas toujours cohérents avec le résultat. Sinon, au niveau produit qualité/ prix ,personnellement, je n’ai rien à redire.

        Bonne fête de fin d’année

      • C’est vrai qu’ils se débrouillent pas mal niveau qualité/prix! (certains produits sont en revanche faciles à trouver moins chers ou de meilleure qualité) Ca reste un fournisseur avec beaucoup de choix aussi 🙂

  10. cc laetitia,ma question va peut etre te sembler idiote mais pour le ph du liquide vaisselle alors?il doit etre de combien?car il a tendance à m assécher les mains et surtout avec les températures que ns avons actuellement.je vais te tagguer en meme temps sur face book si des fois tu ne vois pas ce com.

  11. Pingback: cosmetinelle

  12. Bonsoir Laetitia, petite question car je suis en train de me pencher sur l’exfolliation 🙂 l’exfolliation chimique est acide, donc cette acidité sert à dégommer les cellules mortes, ect… j’imagine qu’il faut mieux bien hydrater ensuite ou opter pour un mélange bien hydratant avec du AHA (ou autres acides).
    du coup je trouve la contradiction où tu expliques très bien que un produit lavant aura un PH plus alcalin que notre peau pour justement la nettoyer et se débarrasser du sébum.
    Une exfolliation chimique ne risque telle pas alors de créer encore pus de sebum ? (j’ai la peau a tendance grasse)
    Je te remercie de ces éclairages
    Creve’t Angie (coccinelle)

    • Coucou Angie!
      Ce dont tu as peur est la raison pour laquelle tu me lis sur le groupe dire aussi souvent que les produits aux AHA ou autres kératolytiques ne me semblent pas idéaux à utiliser chaque jour.
      Je ne le dirais jamais assez, c’est la dose qui fait le poison. Les peaux grasses ont souvent un surplus de sébum et de cellules mortes. C’est pour ça qu’elles ont à tout prix besoin d’exfoliation. MAIS comme toutes les peaux, si tu mini exfolies chaque jour, tu risques d’abuser et de te retrouver avec un surplus de sébum « défensif ».
      Dans l’exfoliation chimique, tu as le pH acide, mais tu as aussi l’effet kératolytique qui débarrasse des cellules mortes. Donc comme toujours c’est une question d’équilibre et de modération.
      Mon conseil préféré pour les peaux grasses, c’est « si l’effet est quasi miraculeux, c’est que tu y es allée trop fort ». Vise les petits effets à long terme 😉
      Est-ce que ça répond à ta question?

      • Quasiment 🙂 en fait je voudrais comprendre le fonctionnement. Pour laver il faut un produit un plus un alcalin que le pH moyen de la peau. Laver = retirer l’accumulation de sébum. Et du coup pour gommer on utilise un produit plus acide que le pH de la peau = retirer les peaux mortes ? Je me demandais pq pour gommer on utilise pas un produit ++ alcalin du coup ? 🙂 ou le principe en fait est juste d’utiliser un produit avec l’opposé du ph de notre peau ? Ce qui du coup forcément la « nettoie » ?. Après oui du coup bien sur avec modération comme quand tu expliques comment ramener la peau à son pH normal petit à petit plutôt que bien l’assécher d’un coup en espérant faire une « moyenne » je trouve ça tt à fait logique 🙂

      • Tu n’as pas besoin d’un produit plus alcalin que la peau. Pour une peau de bébé par exemple, je viserais un pH de 7, pour ne pas agresser une peau déjà fragile. Mes nettoyants visages ont souvent un pH de 5 parce que j’ai la peau sensible.
        Le pH alcalin décape, il ne lave pas. Ce sont les molécules tensioactives qui lavent 🙂
        Beaucoup d’ingrédients kératolytiques sont acides, donc ont un pH acides. Mais il existe quelques kératolytiques plus basiques comme l’urée. Le pH est plus là à cause de l’ingrédient que pour gommer.
        Je n’ai pas encore fouillé sur le principe mécanique de la kératolyse, ça pourrait être intéressant.
        Un pH plus alcalin que la peau l’assèche et la décape, un pH plus acide la brûle plutôt. J’imagine que les deux ont la capacité de débarrasser des peaux mortes.
        Ni l’un ni l’autre ne fait du bien si c’est fréquent ou extrême. Mais je ne saurais pas te dire qu’elle est la différence entre un gommage chimique plus acide ou plus alcalin que la peau.

      • Je te remercie de tes réponses. OK je pensais que c’était la différence de ph qui allait laver ou gommer mais ok c l’ingrédient et le ph n’est qu’une conséquence…. 🙂 a utiliser avec modération c’est bien noté 😉

  13. Pingback: Exfoliation corps – Test n°1 | cosmetinelle

  14. Bonjour,

    je découvre ce blog et très franchement bravo pour ce superbe article.
    J’ai une autre question concernant le liniment oléo-calcaire.
    Pour ma part, je l’utilise depuis un an comme démaquillant-nettoyant sur ma peau réactive, toujours suivi d’un hydrolat au pH bien acide (hélichryse, tilleul…), histoire de rétablir le pH. Ma peau réactive s’est vraiment apaisée, je n’ai plus de tiraillements ou de plaques sèches en hiver. Je précise que j’ai une peau plutôt normale et que depuis un an que je l’utilise ma peau n’a pas bougé.
    Qu’en penses-tu ? Est-ce une erreur ? Une bonne idée ?
    Merci d’avance pour ta réponse !

    • Bonjour Auré! Bienvenue chez moi et merci pour tes gentils mots!
      Je pense que le pH alcalin ne peut pas lui faire de bien. As-tu déjà songé à acidifier le pH de ton liniment? Tu as visiblement trouvé une routine qui te convient, un pH plus adapté ne devrait pas te priver de son efficacité, juste s’assurer que tu fais pareil, mais plus en douceur 🙂
      Bonne journée!

      • Pourquoi pas mais comment faire pour ne pas déphaser le produit ? Utiliser quel acidifiant ? Pour l’instant j’achète du liniment tout prêt (juste huile + eau de chaux).

      • Je n’en ai jamais fait, donc je connais mal sa chimie. Es-tu sûre que cela le ferait déphaser?
        Je sais que certains y ajoutent de la cire d’abeille pour limiter le déphasage et ça semble fonctionner. Sinon il te suffit de secouer le mélange avant utilisation si tu ne considères pas que c’est un problème.
        Jette un œil au cousin de cet article (le no1 de la trilogie), tu y trouveras une liste d’acidifiants 🙂

  15. Oui, j’ai bien lu ton article n°1 🙂
    Je me suis renseigné, l’ajout d’acide lactique provoque le déphasage du liniment, et impossible de retrouver une texture correcte même après l’avoir secoué. Du coup, je ne pense pas que se soit possible de l’acidifier.

  16. Le PH demeure encore un peu vague pour moi ; Mais, si j’ai bien compris : Lorsque nous avons une peau sensible, des points noirs, une peau acneïque, il faut la rééquilibrer avec un savon à PH 5 ?

    Merci beaucoup

    • Oh pardon! Je m’aperçois que je n’avais pas répondu à certains commentaires!
      C’est à peu près ça : c’est utiliser un maximum de produits autour de ce pH qui permet de rééquilibrer la peau au fur et à mesure et de ne pas l’abîmer encore plus 🙂
      Je ne sais pas si par savon tu entends un savon ou juste de quoi laver? Dans le 1er cas le savon à besoin d’un pH plus basique pour que la saponification tienne et n’est de ce fait pas adapté au nettoyage du visage, surtout en douceur.

  17. Pingback: Les B.P.F…Mais qu’est ce que c’est?? | Lily green and the cats

  18. Pingback: Test Beauté en Douceur : Gel nettoyant/exfoliant à la pierre ponce | Trésors Cosmé'tik

  19. Bonjour,

    Votre article date mais j’espère avoir une réponse.

    Si j’ai bien compris votre article, pour une peau très intolérante, réactive, rouge et en souffrance, il vaut mieux un nettoyage acide.
    Je comprends mieux pourquoi je ne supporte pas le liniment et le savon saf même suivi tout les 2 d’un hydrolat.
    Du coup, ma question est…: pouvez vous me conseiller un produit qui répond à ces critères? Que dois je utiliser?

    Merci d’avance de votre réponse.

  20. Pingback: La crème contour des yeux : mode d’emploi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s